Liens maléfiques et Coupure des liens maléfiques

 

Les Saintes Ecritures nous parlent de la diversité des dons spirituels (Cor 12). Don est synonyme de DIEU qui Offre et Ordonne Naturellement (signification reçue le mercredi 14 février 2007). L’ESPRIT-SAINT qui est à l’œuvre dans l’Eglise, Corps du Christ, distribue ses dons à chacun en particulier comme Il veut. Nous en avons fait l’expérience à SMC à travers notre sœur et amie Amour Marie-Raymonde (AMR) qui a eu la grâce de recevoir le samedi 31 octobre 1998, le don de la coupure des liens maléfiques.

DIEU, dans sa grande bonté et son immense miséricorde, a accordé ce don au bénéfice de toute sa création souillée en ces temps de l’accomplissement, dans le cadre de son programme de la retransformation des Hommes et de la récupération de la terre.

Nous voulons partager avec vous dans cet article les conditions de l’éclosion de ce don, ses manifestations, ses fondements et sa portée pour notre vie spirituelle.

Liberte se

Contexte historique préparatoire au don de la coupure des liens maléfiques

Amour Marie Raymonde (AMR) a été longtemps malade. Pour cela, elle a consulté plusieurs médecins et plusieurs guérisseurs sans succès. Lors de ses pérégrinations en quête de la santé du corps, une dame lui révèle que DIEU seul peut la guérir et que depuis que DIEU l’appelle, elle n’entend pas. Elle se résout donc de se tourner vers le Seigneur et de mener une vie de prière. Sur les conseils d’une connaissance, elle intègre en 1988 un groupe de prière dénommé Stella-Matutina, dirigé par un consacré exorciste d’obédience catholique. AMR est protestante, cela ne la gêne pas, d’autant plus qu’elle a été bien reçue dans ce groupe. Dans ce milieu, Il se trouve des femmes dites charismatiques qui travaillent aux côtés du consacré.

En 1989, le groupe va d’une scission à l’autre et c’est sur ces entrefaites que la personne qui avait amené AMR dans ce milieu propose à celle-ci d’aller prier chez une des charismatiques, une dame qui animait aussi un groupe de prière dans son domicile (octobre 1989). AMR était assidue aux séances de prière, la sympathie naît entre elles et un beau jour, la dame dit à AMR : « j’aimerais t’appeler mon amie, qu’est-ce que tu en penses ? ». AMR lui répond : « OK, je ne trouve aucun inconvénient » et la dame lui dit ensuite : « merci mon amie ». Depuis cette époque jusqu’en 1997, AMR assistait à toutes les séances de prière. La sympathie aidant, chacune rendait visite à l’autre.

Ces années ouvrent et balisent un parcours spirituel riche et exceptionnel ponctué de nombreuses visions à travers lesquelles elle reçoit des révélations, des dons, des enseignements, etc.

Certaines de ces visions ainsi que certains témoignages et faits de guérisons sont consignés dans son journal spirituel. Nous en avons extrait quelques-uns pour les besoins de la rédaction de cette publication.

Un jour, au cours de l’année 1994, AMR rend visite à « son amie » et pendant leur conversation, celle-ci lui pose la question suivante : « mon amie, tu n’as jamais remarqué que toutes les fois  que je te vois, je te regarde avec insistance ? » AMR répond : « non mon amie, je t’avoue que je n’ai jamais fait attention ». La dame reprend : « mon amie, demande-moi pourquoi je te regarde ainsi ». AMR lui répond : « mon amie, si tu as quelque chose à me dire, dis-le moi ; pourquoi veux-tu que je te le demande ? ».  La dame  reprend « oooohhh mon amie, pose-moi donc la question ». Alors, AMR lui pose la question : « pourquoi me regardes-tu avec insistance ? ».  La dame lui répond : « C’est parce que tu as une croix qui brille au fond de ton cœur ». AMR réagit : « Ah bon ? » La dame continue en disant : « DIEU t’a beaucoup donné et nous alors ? Mon amie, tu vas travailler, mais pas comme je le fais, parce que je dois attendre l’ordre venant de Lui et encore…Par contre toi, tu seras libre de servir et de t’occuper de tous et de tout à tout moment ».  AMR réplique : « mon amie, tu dis que tu lis les cœurs, est-ce que tu as lu et vu un seul instant que je t’envie ou j’envie ce que tu fais ? Cela ne m’intéresse pas, je suis venue prier parce qu’il m’a été dit que c’est DIEU seul qui va me guérir. Je suis ici parce que je cherche ma guérison. Une fois que je l’aurai trouvée, je m’en irai ». La dame poursuit en disant : « mon amie, je te dis que tu vas travailler. Tu vas construire des pyramides et des pyramides et des pyramides ». AMR rétorque : « mon amie, une fois encore, je te dis que cela ne m’intéresse pas. Toi, continue à t’occuper de nous… »

Dans la mi-journée du lundi 24 avril 1995, alors que AMR se trouve à son lieu de service, une collègue demande à la voir en aparté. Elle sollicite que AMR vienne prier sur sa maman malade depuis 25 ans. C’était la première fois qu’une telle requête lui était adressée. Prise de court et de panique, elle explique à la collègue qu’elle ne sait rien faire, mais qu’elle peut la conduire dans le groupe de prière qu’elle fréquente et où la responsable fait des impositions des mains sur les malades. La collègue ne désarme pas face à cette réticence  et continue d’insister. Contre toute attente, elle se met à genoux devant AMR et lui dit : « je sais que si tu viens prier sur ma maman, elle va guérir». Elle explique à AMR que son frère pasteur et beaucoup d’autres médecins et guérisseurs n’avaient rien pu faire pour sa maman. A force de supplications, AMR cède non sans appréhension. Pendant les jours qui précèdent le rendez-vous, elle ne dort pratiquement pas, elle est confuse à cause de son inexpérience, de l’inquiétude et de la peur d’échouer. C’est ainsi que dans les visions, elle se voit en train de guérir les malades, de ressusciter les morts.

 

Le mercredi 26 avril 1995, AMR se rend au domicile de cette collègue […] elle met en pratique ce qu’elle a vu dans une vision : à genoux et face à la malade, elle lève les yeux au Ciel, bras et mains tendus vers le Ciel. Immédiatement, elle sent pénétrer à partir du bout de ses doigts quelque chose de frais qui descend. Elle reste dans cette position pour suivre ce qui se passe. C’était comme de l’eau fraîche qui s’écoulait en elle, jusqu’à envahir tout son être, de la tête jusqu’à la plante des pieds. Elle se lève et commence à s’occuper de la malade. Plus tard, elle comprendra que cette « eau fraîche », c’était l’ESPRIT-SAINT, l’ESPRIT d’AMOUR, de PAIX et de LUMIERE qui se donnait à profusion.

Quelques jours après, AMR rapporte à « son amie » l’expérience qu’elle est en train de vivre. La dame la regarde et lui dit : « je t’avais dit que tu vas travailler, cette malade va retrouver la guérison ». Pendant les jours suivants,  AMR s’occupe  de la mère de sa collègue en procédant comme il lui a été révélé dans les visions : la manière d’imposer les mains, les modes de soins à prodiguer, la bénédiction de l’eau, du sel, de l’huile, des bougies blanches etc. La malade obtient effectivement la guérison. L’information se répand dans son milieu professionnel. A partir de cet événement, beaucoup de collègues et d’autres personnes dans son entourage recourent à elle pour demander de l’aide.

Le mardi 15 juillet 1995, après la séance de prière habituelle suivie des impositions des mains,  la dame, responsable du groupe de prière, s’écrie en présence de certains membres du groupe qu’elle voit en gros caractère et en lettres d’or le mot : « AMOUR », écrit sur la tête de AMR. Et elle ajoute : « ça tourne ». Puis, elle demande à AMR : « mon amie, qu’est-ce que cela veut dire ? ». AMR lui répond : « je n’en sais rien, c’est toi qui vois »

Au cours de l’année 1996, un fait retient l’attention de AMR sur la manière dont « son amie » lui imposait désormais les mains. La dame ajoutait un geste particulier : elle les entourait de ses deux mains à partir du dos de AMR jusqu’au sien, et cela à 3 reprises comme pour les lier. Plusieurs fois de suite, cela intrigue AMR. A la question de savoir pourquoi elle lui réservait ce traitement spécial, la dame ne répondait jamais et elle continuait à le faire. AMR voyait dans les rêves cette dame qui lui disait: « tu m’appartiens ». Et à chaque fois, AMR se rendait chez elle pour lui en faire part et en même temps pour lui demander ceci : « est-ce qu’une créature peut appartenir à une autre créature ? » Elle gardait toujours le silence. AMR lui disait : « mon amie, je crois que toutes les créatures appartiennent plutôt à DIEU ». Suite à un autre rêve semblable, AMR arrive chez la dame, toute furieuse et lui dit : « Donc, le geste que tu fais à trois reprises chaque fois après m’avoir imposé les mains, c’est une manière de me lier avec toi ? Alors, sache que je ne t’appartiens pas et que je ne t’appartiendrai jamais, j’appartiens à DIEU et à DIEU seul ». En dépit de ces protestations, la dame a continué à faire ces fameux gestes. AMR l’a laissée faire puisqu’elle cherchait la  guérison. Bien plus tard, elle a compris que le fait de continuer à fréquenter ce milieu était la volonté de DIEU qui tire le bien du mal. En effet, les liens maléfiques tissés par cette dame sur AMR ont donné au Seigneur l’occasion de manifester Sa toute-puissance en accordant le don de la coupure des liens maléfiques.

Au cours de cette même année, AMR entend au niveau de son cœur : « dis que Lucifer est ton frère, tu l’aimes ». AMR fait la sourde oreille. Des mois après, cela revient : « dis que Lucifer, c’est ton frère, tu l’aimes ». AMR réagit en disant « je ne peux pas dire une chose pareille et qui est-ce qui me parle ? ». Pas de réponse. AMR pensait avoir mis fin à cela, lorsque quelques semaines après, la même voix lui redit la même chose. Alors elle dit : « Lucifer, c’est Satan, il ne saurait être mon frère, et moins encore l’aimer ». AMR, prise de panique, en parle à certaines personnes pour qu’elles lui viennent en aide, mais en vain. Les jours s’écoulent, puis un beau jour, ça recommence. AMR continue à refuser et les jours suivants, cela devient d’après elle, infernal, insupportable, car de jour comme de nuit, c'est-à-dire qu’elle veille ou qu’elle dorme, elle était accablée au niveau du cœur, au niveau des oreilles. Pour avoir la paix, elle finit par dire : « oui Lucifer c’est mon frère, je l’aime ». Depuis cet instant, elle n’a plus entendu cela jusqu’à ce jour.

La coupure des liens maléfiques sur les êtres humains

AMR fréquente toujours le groupe de prière en 1997 quand un incident survient. C’était vers la fin de l’année, un jour pendant une séance de prière, au moment où la dame, physiquement forte et grande de taille, veut imposer les mains à AMR, elle tombe brusquement et brutalement à genoux devant cette dernière, bras et tête baissés. Elle reste un moment sans bouger. Toujours à genoux et face à AMR, elle recule et se prosterne, front contre terre, à trois reprises, devant celle-ci qui est toujours à genoux, attendant l’imposition des mains. AMR est surprise et ne comprend pas ce qui se passe ; certainement les autres membres du groupe aussi, eux qui avaient déjà reçu les impositions des mains. Il faut relever que AMR avait choisi de recevoir à chaque fois les impositions des mains en dernier lieu. La dame se retourne toujours en position à genoux, tête baissée et va se placer devant l’oratoire. Elle y reste pendant quelques instants, probablement en prière, puis se relève péniblement, les bras et les mains levés au ciel, s’avance vers AMR et réussit enfin à lui imposer les mains. A la fin de la prière, la dame dit en présence des autres membres : « mon amie, ça n’a pas été facile, j’ai failli ne pas réussir à t’imposer les mains. Il y a une grosse Lumière au milieu de ta tête qui m’a éblouie ». Aucun commentaire.

Après cette scène, la dame n’assistait plus aux séances de prières, jusqu’au jour où la personne qui avait amené AMR dans ce milieu lui propose, ainsi qu’à un autre membre, d’organiser dorénavant les prières à leurs domiciles respectifs. Aussitôt dit aussitôt fait.

Dans la nuit du vendredi au samedi 26 septembre 1998, AMR fait des visions. Et dans l’une d’elles, la dame chez qui ils priaient précédemment lui dit : « Vous êtes à moi, vous ne m’échapperez pas, vous m’appartenez ». Sortie du sommeil, AMR se demande pourquoi elle la vouvoie. Puis elle reçoit dans son cœur : « elle ne te vouvoie pas. Le vouvoiement concerne vous trois qui avez organisé les prières dans vos domiciles respectifs et vos familles ».

Le samedi 31 octobre 1998, AMR finit de réciter son rosaire du jour avant midi et s’étend dans sa salle de prière dénommée « bunker » par ceux qui venaient y prier. Dans une vision, elle voit entrer une femme d’abord, ensuite un couple de malades. AMR se retrouve hors du bunker, marchant sur une route. Elle voit venir en face d’elle, la dame qu’elle appelait « mon amie ». Immédiatement, AMR commence à s’élever dans l’espace, en position verticale, le regard fixé sur cette dame. Juste au moment où celle-ci arrive au-dessous de ses pieds, sa main droite se lève et fait au-dessus de sa propre tête un geste, comme pour couper quelque chose, suivi du signe de croix (+), ensuite devant elle (+), sur sa gauche (+), derrière elle ou au dos (+), à ce niveau, son bras devient très long ; sur sa droite (+), son bras devient encore plus long et coupe sous ses pieds (++), tout cela avec une rapidité fulgurante. Et de cette position où elle se trouvait suspendue dans l’espace, elle pouvait suivre la conversation entre « son amie » et les trois malades que cette dernière avait rejoints dans le « bunker ». 

Ce même jour, à son réveil, AMR fait, dans le visible cette fois-ci, ce qu’elle a vécu dans la vision. Elle procède, suivant les indications du Ciel, à cette coupure sur elle-même pendant 3 jours, suivie de 6 jours de purification. En partageant par la suite cette vision avec d’autres personnes, elle apprend qu’il s’agissait de la coupure des liens maléfiques. Elle se rend donc compte que le Ciel lui avait accordé ce don spirituel qui devait contribuer à la construction du corps du Christ dans sa richesse et sa diversité. (Cor. 12).

Les premières personnes ont commencé à recevoir la coupure des liens dans le cadre du nouveau groupe qui se mettait en place après l’incident survenu lors de l’imposition des mains. Les coupures individuelles des liens se sont poursuivies sur les êtres humains.

Voir Manière dont se fait la coupure individuelle des liens maléfiques sur les êtres humains

Voir aussi: Manière dont les impositions de mains se font

Au départ, la coupure des liens était faite sur tous ceux qui venaient en faire la demande. Mais, AMR a constaté que pendant ces séances, beaucoup de personnes tombaient dès qu’elle levait la main droite et disait : «Moi, Marie Raymonde, servante de Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ, je coupe… ». Alors, le Ciel a recommandé que les coupures de liens soient précédées d’une bonne préparation personnelle, à travers la repentance et le pardon sincères. Un canevas de prière lui a été communiqué par le Ciel à cet effet. Les candidats doivent dorénavant faire 4 neuvaines de repentance pour être admis à la coupure des liens, cette grâce de la délivrance participative. La coupure des liens maléfiques a marqué l’histoire spirituelle de beaucoup de personnes qui l’ont reçue et qui sont restées fidèles au Seigneur.

Voir  Fiche sur la préparation à la coupure des liens maléfiques   

Voir aussi  Canevas des neuvaines de repentance et de pardon sincères  

La coupure des liens maléfiques sur l’Ange LUCIFER

Après avoir répondu oui en 1996 à la voix qui la pressait de dire que LUCIFER était son frère et qu’elle l’aimait et considérant que la coupure des liens avait été faite sur ses frères (êtres humains) en 1998, AMR se dit le mercredi 20 janvier 1999: « puisque j’ai accepté que LUCIFER est mon Frère, pourquoi ne pas lui couper aussi les liens maléfiques ? ». Aussitôt dit, aussitôt fait. Elle va dans sa salle de prière et procède immédiatement à la 1ère séance de coupure des liens sur LUCIFER.

 Voir récit de la coupure des liens sur l’Ange LUCIFER

Après la première séance faite le mercredi 20 janvier 1999, elle est très très fatiguée, complètement épuisée. Elle sort de la salle de prière à 4 pattes.

Dans la nuit de ce même jour, AMR fait cette vision qu’elle consigne dans son journal spirituel : « Dans la nuit, je vois quelqu’un noir, mince, debout, grand de taille, les yeux rouges,  avec deux cornes et une queue. Il baisse la tête et cherche à me dévisager, les mains jointes en position de prière. Au fur et à mesure qu’il se baisse pour m’identifier, Il se rapetisse jusqu’à atteindre ma taille.  Il se met à genoux devant moi. Et moi, toute tremblante,  je lui plante la croix sur la tête, et il en sort flammes et fumée…Je me réveille subitement avec la main encore levée. Je continue de trembler et je transpire à grosses gouttes »

Cette vision a permis à AMR de comprendre que l’Ange Lucifer était plutôt debout face à elle et non à genoux au moment où se déroulait la première séance de coupure des liens maléfiques.

Les deux autres séances ont été moins fatigantes (jeudi 21 et vendredi 22 janvier 1999).

La coupure des liens maléfiques sur notre frère Saint Ange LUCIFER a duré 3 jours du mercredi 20 au vendredi 22 janvier 1999. Ce travail était accompagné d’un jeûne à sec.

La purification a été faite pendant 6 jours, du samedi 23 au jeudi 28 janvier 1999, soit au total 9 jours.

Voir  Récit de la purification de l’Ange LUCIFER

 Dans la nuit du jeudi 28 au vendredi 29 janvier 1999, AMR fait la vision suivante : « Je suis à l’intérieur de ma maison (salon), debout près de la porte d’entrée qui est ouverte. Soudain, je vois venir un énorme et long serpent noir scintillant qui entre. Il vient passer à ma gauche et disparaît. Toute tremblante et prise de panique, je me rends en courant chez mon frère aîné qui est mon voisin immédiat. Je lui rapporte les faits et je lui demande d’envoyer deux de nos petits frères chercher le serpent, qu’ils le trouvent et qu’ils le tuent. Je ne retourne pas chez moi. Quelques temps après, mon frère aîné vient me faire savoir que nos petits frères ont tué le serpent, mais alors il s’est transformé en un autre de nos frères et le corps se trouve maintenant exposé au stade. Celui-ci est non loin de nos maisons.

Je retourne chez moi en pleurant à chaudes larmes et toute malheureuse. Je me jette à genoux et je me prosterne devant le Seigneur en disant à maintes reprises : « s’il Te plaît Seigneur, ressuscite mon frère, c’est moi la coupable ». Tout d’un coup, je me redresse ; puis, mes deux bras se tendent devant moi et les paumes de mes mains, l’une contre l’autre, s’ouvrent et forment un creux. Immédiatement, je vois descendre des lumières comme des flocons de neige qui se déposent dans le creux jusqu’à le remplir. Je dis : « merci Seigneur ». Je me relève et je me rends au stade où je trouve déjà un monde fou. Les mains toujours en forme de creux, j’essaie de me frayer un passage en me balançant à droite et à gauche. Une fois à l’intérieur de ce stade qui est bien grand, je constate que c’est au beau milieu de celui-ci qu’est installé le corps de mon frère. Je m’avance et à un certain niveau, je me rends compte que le corps est posé sur un matelas en mousse non habillé. Ce corps est habillé en treillis (tenue de combat chez les militaires) et chaussé en rangers. Arrivée près de lui, je m’agenouille et je déverse sur sa tête (face) tout le contenu de mes mains. Je dis encore : « merci Seigneur » ; puis, je me réveille ».

Suite à cette vision, nous comprenons et nous croyons aujourd’hui que c’est à partir de cette coupure historique des liens que la séparation surprise a eu lieu entre  LUCIFER (Ange Déchu) et SATAN qui sont deux êtres bien différents et qui appartiennent à deux Royaumes également bien différents.

 Après ce travail sur l’Ange Lucifer, AMR a été très très malade pendant un bon bout de temps.

Le lundi 21 juin, de manière inattendue, le Ciel demande à AMR de procéder ce même jour à une autre phase de coupure des liens maléfiques sur l’Ange Lucifer (du lundi 21 au mercredi 23 juin) et de purification (du jeudi 24 au mardi 29 juin de la même année). Ce travail était accompagné d’un jeûne à sec.

 Une fois de plus, contre toute attente encore, le samedi 20 novembre, le Ciel demande de procéder ce même jour à une troisième phase de coupure des liens maléfiques sur l’Ange Lucifer (du samedi 20 au lundi 22 novembre de la même année) et de purification (du mardi 23 au dimanche 28 novembre de cette même année). Ce travail était accompagné d’un jeûne à sec.

Le vendredi 20 avril 2007, le Ciel nous donne la signification de LUCIFER : LUmière du CIel et FEu du Roi.

Voir Première conversation entre LUCIFER et SATAN

La coupure des liens maléfiques sur les autres créatures de DIEU

En l’an 2000, le groupe de prière connait une nouvelle scission. AMR (et Amour Samuel qui l’a suivie) sont rejoints sur ces entrefaites par de nouvelles personnes : c’est la naissance de SMC. La coupure individuelle des liens sur les êtres humains se poursuit.

Dans la nuit du mardi 17 au mercredi 18 octobre 2000, AMR fait cette autre vision qu’elle consigne dans son journal spirituel : « Je me vois en train de m’élever, de m’élever, de m’élever en spirale. Il ne fait ni jour, ni nuit, je pense que c’est l’aurore. Quand je baisse les yeux, je vois beaucoup de corps avec l’apparence humaine. Couchés sans vie, ces corps ont la couleur des nuages ou fumée blanche (blanc cassé) et sont transparents. Au fur et à mesure que je m’élève, le nombre diminue d’une couche à une autre. Puis, je ne vois plus rien de pareil. Je relève les yeux ; Je continue de m’élever. Subitement, du dos, quelqu’un m’enlace fortement et solidement avec ses bras. Mon être s’amincit un peu et je réussis à me retourner pour voir qui c’est. C’est une femme de teint noir avec de longs cheveux de couleur noire qui lui arrivent jusqu’aux pieds. Elle me dit : « personne n’est jamais passée ici. Toi non plus, tu ne passes pas ». Je ne lui réponds pas. Mon être s’amincit encore, je sors sans effort de cette étreinte. Au dessus d’elle, je baisse les yeux pour la voir, je me rends compte que ses yeux sont levés, elle me regarde, toute étonnée ayant toujours les bras refermés. Puis je lui dis : « Aimons-nous les uns les autres ». Je continue mon ascension, puis je me vois couchée sur le dos, les jambes écartées et les bras en croix sur une plate-forme circulaire qui pivote d’abord lentement, puis rapidement, ensuite très rapidement. Je n’ai pas eu peur. Je me réveille ». AMR a fait part de sa vision aux membres du groupe et à certaines personnes qui venaient la voir bien qu’appartenant à d’autres milieux religieux et qui ont eu la coupure des liens maléfiques ? C’est ainsi qu’un frère a raconté ladite vision dans leur milieu. Certains n’en revenaient pas. L’un d’eux lui demande : « tu dis que qui a fait la vision ? ». Ce frère répond : « c’est ma sœur ». La personne réagit : « Le monde est délivré. Nous savions qu’il y a une très vilaine femme entre le Ciel et la terre qui empêche les âmes de s’élever. Si ta sœur a réussi à la traverser, c’est que le monde est délivré. C’est donc ta sœur qui a été mandatée pour cette mission. Tu vas lui dire merci et on souhaiterait la rencontrer ». Quelques jours plus tard, ce même frère revient décrire à AMR la femme en question. D’elle sortaient des câbles, des chaînes, des cordes, toutes sortes d’abominations orientées vers la terre.

 Plus tard, le dimanche 25 août 2002, le Ciel nous révèle que la femme en question faisait partie de la Trinité non illuminée, qu’elle était en son centre et qu’elle s’appelait la rose de l’air ou rose air. Cette trinité non illuminée (Père des mensonges ou Satan, Anges déchus et Esprit du mal), le faux dieu est à distinguer de la Trinité Illuminée (PERE, FILS, SAINT-ESPRIT), le vrai DIEU. Au centre de cette dernière se trouve notre Très Sainte MERE encore désignée sous l’appellation de ROSE MYSTIQUE, une créature féminine dont le Chapelet ou le ROSAIRE (AIR de la ROSE) est le symbole.

Dans la nuit du 16 au 17 décembre 2000, le Ciel donne la grâce à un petit enfant de voir en vision l’Ange LUCIFER avec la Croix plantée sur sa tête.

En octobre 2001, mois du Très Saint Rosaire de notre Très Sainte Mère, la grâce de la coupure des liens est accordée par le Ciel à toute la création souillée et faite collectivement sur les cinq continents, dans les airs, dans la mer, sur la terre, sur les règnes animal, végétal, minéral, sur chaque créature humaine et  sur chaque âme défunte, pendant 3 neuvaines.

  • Première neuvaine : 3 jours de coupure des liens sur les cinq continents (du mardi 2 au jeudi 4) suivie de 6 jours de purification (du vendredi 5 au mercredi 10 octobre).
  • Deuxième neuvaine : 3 jours de coupure des liens sur toutes les créatures : airs, mer, terre, règnes animal, végétal, minéral (du vendredi 12 au dimanche 14) suivie de 6 jours de purification (du lundi 15 au samedi 20 octobre).
  • Troisième neuvaine : 3 jours de coupure des liens sur chaque créature humaine et sur chaque âme défunte (du lundi 22 au mercredi 24) suivie de 6 jours de purification (du jeudi 25 au mardi 30 octobre).

Voir le déroulement de la coupure des liens sur les 5 continents, sur toutes les créatures, sur chaque créature humaine et sur chaque âme défunte

Le vendredi 19 juillet 2002, AMR reçoit des énergies dans sa main droite et procède sur la demande du Ciel à la coupure des liens maléfiques sur les Anges Déchus pendant trois jours (du lundi 22 au mercredi 24 juillet) suivi de 6 jours de purification (du jeudi 25 au mardi 30 juillet).

Au terme du compte-rendu sur le déroulement des différentes coupures des liens maléfiques, on peut constater, en faisant le symbolisme des chiffres, que Saint Ange LUCIFER, contrairement aux êtres humains et aux autres créatures, a reçu à 3 reprises les coupures de liens maléfiques soit un total de 3+3+3=9 chiffre complet ou les 3 Trinités :

- Trinité du PERE : PERE Eternel (PE), Notre Seigneur et Sauveur JESUS-CHRIST (NSSJC), ESPRIT-SAINT (ES) ;

-Trinité du FILS : NSSJC, SE, PE ;

-Trinité du SAINT-ESPRIT: SE, PE, NSSJC.

L’Ange LUCIFER a bénéficié de 6 séances de purification par phase, soit : 6+6+6=18. 18 ou un seul DIEU 1 et 8 le chiffre de la Très Sainte Vierge MARIE, Mère de NSSJC, notre Très sainte Mère (NTSM) ou encore le chiffre de la Femme et des femmes ou 1 (un seul DIEU) +8 (NTSM) =9 chiffre complet encore. En additionnant les deux 9 (neuf), nous avons 9+9=18 un seul DIEU 1 et le 8 le chiffre de la Femme et des femmes. Saint Ange Lucifer, par la grâce de DIEU et de NTSM se trouve dans 9. Nous comprenons que  DIEU utilise ses créatures, les Anges Déchus qui ont pris l’apparence humaine pour participer aussi à la délivrance de l’Ange Lucifer.

Sur les êtres humains et les autres créatures de DIEU, la coupure des liens se fait pendant trois (3) jours. 3 ou DIEU en 3 Personnes : PERE, FILS, SAINT-ESPRIT ou (Très Sainte TRINITE), et la purification se fait pendant six (6) jours, 6 le chiffre de la création ou de la nouvelle création. La Très Sainte Trinité (TST) accorde la grâce de la coupure des liens à ses créatures qui ont été souillées par SATAN pour que celles-ci retrouvent leur état de sainteté initiale ou nouvelle Créature. Nouvelle Créature ou 6 et la TST ou 3. En additionnant ces deux (2) chiffres, nous avons 3+6=9 ou chiffre complet. Ainsi, toutes les créatures de DIEU vont se retrouver dans 9.

Les fondements et la portée spirituelle de la coupure des liens maléfiques

La coupure des liens maléfiques se justifie par le fait que les Anges (Ap 12 : 3-4 ; 7-9) et les êtres humains, par leur désobéissance, sont tombés dans le péché (Gn 3, 1-24).  Péché est synonyme de Poignard qui Ecarte et Eloigne du Chemin qui Eclaire et Elève (signification reçue le lundi 22 juillet 2002). Notre PERE tout-puissant et miséricordieux n’a pas abandonné ses créatures au pouvoir de l’Ennemi (SATAN). Il envoie son Fils Unique Notre Seigneur et Sauveur JESUS-CHRIST (NSSJC) nous racheter et nous montrer le chemin qui conduit au Ciel dont Il ouvre à nouveau les portes. La coupure des liens, comme toutes les autres grâces, tire sa source en NSSJC, la Grâce des grâces. En ces temps de l’accomplissement de l’Amour, de la Paix et de la Lumière, DIEU accorde à ses créatures provisoirement pécheresses, la grâce  de se déconnecter de Satan, de ses suppôts et de toutes ses œuvres, afin qu’elles retrouvent leur sainteté initiale dans la connaissance, synonyme de perfection. (Mt 5)

La pratique de la coupure des liens à SMC est fondamentalement adossée sur l’exigence de la repentance et du pardon sincères. Dans les Saintes Ecritures, la conversion, synonyme d’ouverture des cœurs, est la condition sine qua non pour entrer dans le Royaume de l’Amour, de la Paix et de la Lumière que nous propose NSSJC (Mt 3). Ainsi, la repentance sincère constitue une étape clé du processus de la retransformation des Hommes et de la récupération de la Terre. Ce processus encore appelé processus des 6 R, est mis en œuvre par l’Esprit Saint Consolateur avec la participation des Anges et des Hommes au bénéfice de toute la création encore souillée. Il comporte les étapes suivantes : Repentance, Repentir, Rejet, Réparation, Réconciliation, Rassemblement pour aboutir au 7eme R qui est le Royaume (Gn 3,1-24). La coupure des liens est un mystère caché dans le terme Pentecôte synonyme de Providence ENvahit les TEnèbres, les Coupe et les ÔTE (Signification reçue du Ciel le mardi 28 mai 2002).

 

La coupure des liens, considérée comme une grâce, n’est pas une fin en soi ou un blindage. Comme toutes les grâces, elle doit être reçue à travers le oui sincère et doit être entretenue par la persévérance dans la prière sincère. A tous ceux qui sont délivrés à travers la coupure des liens, le Seigneur dit aussi à chacun : « va et ne pèche plus » (Jn 8,11). N’imitons pas celui qui, comme dans la parabole des talents, a reçu pour aller enfouir (Mt 25, 14-30). Si la semence ne tombe pas sur la bonne terre, elle ne porte pas de bons fruits. (Mt 13, 1-9)

La coupure des liens doit donc se prolonger à travers la pratique quotidienne de son examen de conscience et la fidélité dans l’observance des enseignements et des commandements de DIEU. C’est le travail en soi et sur soi. Travail pour la sanctification de l’âme et la purification du corps. Travail permanent et persévérant pour substituer l’Homme nouveau au Vieil homme à travers la Passion synonyme de Passerelle Inéluctable et Obligatoire pour Naître de Nouveau (Signification reçue du Ciel le jeudi 30 mai 2002). L’accouchement ne se faisant pas sans douleur, nous devons accepter, comme nous le recommande Saint Paul, entre autres, de compléter par nos souffrances ce qui manque à la passion du Christ pour l’édification de son Corps qui est l’Eglise (Col 1, 24 ; 1 Cor 12, 12-20).

Fait à Yaoundé, le mercredi 13 juin (mois du Sacré Cœur) 2017

Date de dernière mise à jour : 01/07/2017