Créer un site internet

Méditation sur la nouvelle version du "Notre Père"

Introduction

Le Ciel a communiqué au monde à travers le groupe de prière Stella Matutina-Cameroun (SMC) une nouvelle manière de réciter la prière du « notre PERE » que les chrétiens et les chrétiennes connaissent bien[1]. La nouvelle formulation de cette prière a été publiée sur ce site ainsi que l’historique de sa révélation[2].

La lecture et la méditation sur ce nouveau texte ont suscité en nous des réflexions et des pensées. Nous voulons partager ici avec nos lecteurs et lectrices quelques fruits de cette méditation. Nous mettrons l’accent particulièrement sur les compléments ou les enrichissements apportés par ce texte[3] qui, de notre point de vue, permet de comprendre en profondeur la grande et belle prière que notre Seigneur et Sauveur JESUS-CHRIST (NSSJC) nous a lui-même enseignée.

Les développements qui suivent s’articulent autour de deux idées principales : -La prière du « notre PERE », nouvelle version, apparaît comme une prière d’Amour d’une part -et d’autre part, elle est une prière de combat. Nous tenterons de le montrer en parcourant ce nouveau texte phrase après phrase.

Puisse cette brève méditation contribuer à éclairer notre foi, à fortifier notre espérance et à stimuler notre charité en vue de notre élévation spirituelle.


[1] A titre de rappel, voici une version récente de la prière du « notre PERE » : « Notre PERE qui es aux Cieux ; que Ton Nom soit sanctifié ; que Ton règne vienne ; que Ta volonté soit faite sur la terre comme au Ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour pardonne nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensé et ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du mal. Amen »

[2] En guise de rappel, cette nouvelle manière de réciter le « notre PERE » a été reçue par Amour Marie Raymonde (AMR) pendant la période allant de  janvier à avril 2000. La rédaction de l’historique de cette révélation répondait à une recommandation donnée par le Ciel le dimanche 30 avril 2000. Vous pouvez lire plus sur le sujet en consultant l’article y afférent  à la rubrique « Enseignements et Révélations »

[3] Voici  le nouveau texte : Je T’aime ô PAPA, PERE de JESUS-CHRIST et notre PERE qui es aux Cieux. Ton Nom y est sanctifié. Ton règne et Ta volonté prennent aussi place sur la terre. Tu nous donnes notre pain de chaque jour. Comme Tu nous pardonnes nos offenses, permets-nous de nous pardonner aussi les uns aux autres. Ne nous laisse pas tenter par l’amour des biens et plaisirs de ce monde. Anéantis, détruis dès la base la puissance, la domination et toute la chaîne de l’Esprit du mal. Délivre de son emprise toutes Tes créatures et âmes défuntes. Réveille et maintiens Ton ESPRIT éveillé en nous. Mets en nous la crainte de l’Eternel. Suscite en nous repentance et conversion sincères. Conduis assiste et protège Tes fidèles serviteurs pour que s’installent éternellement dans le monde toutes les vertus et bonnes dispositions et que désormais les cieux et la terre ne forment plus qu’UN Tout dans Ton AMOUR. Car c’est à Toi, rien qu’à Toi seul, PERE Eternel, DIEU Unique et Créateur, qu’appartiennent le règne, la Toute-puissance et la gloire pour les siècles des siècles. Amen †

1. Le « Je T’aime Ô PAPA » : une prière d’Amour

La nouvelle version du « notre PERE » que nous appelons la prière du « Je T’aime Ô PAPA » est une prière d’Amour, dans l’Amour, avec Amour et pour l’Amour. 

« Je T’aime  ».

C’est ainsi que commence cette nouvelle version. A travers cette déclaration, le ton est donné, c’est la chanson de l’Amour qui est entonnée. « Prier, c’est penser à DIEU en l’aimant »[4]. « On dit souvent à DIEU : « exauce » ou « explique » moins souvent : « je T’aime » et « merci ». C’est pourtant par là que toute prière devrait commencer »[5].

Dans les relations sociales, nous savons que les attitudes ou les comportements sont généralement caractérisés par des sentiments d’amour et / ou de haine. Dans le cas de figure qui nous intéresse ici, nous pouvons nous rendre compte que les interlocuteurs ou les êtres impliqués  ont pris d’emblée leur parti : celui de l’Amour. Ils ont fait le choix de l’Amour et non de la haine. Car l’Horreur d’AImer Nuit à l’Existence.

Les êtres impliqués dans ce rapport sont d’une part, l’être humain et d’autre part, l’Être divin. Plus précisément c’est le croyant ou la croyante qui a pris conscience de son identité de créature aimée de DIEU et qui répond au DIEU d’Amour. Nous voyons donc que c’est L’Amour qui s’adresse à l’Amour.

Vous venez de lire ou de dire : « Amour ». Ce mot en 5 lettres, sachez-le, est la plus grande des merveilles, c’est la clé de tout. Par Amour, avec Amour et pour l’Amour, tout est beau et merveilleux dans l’amour. Amour signifie en effet: AMe OUverte Rayonne. L’Amour, c’est le positif, la source de tout ce qui est bien, bon, beau.  C’est l’Amour qui apporte la Paix, la Lumière etc. C’est cet Amour qui est annoncé dans les Saintes Ecritures et dont les Saints et Saintes de DIEU témoignent tout au long des siècles. Cet Amour est par exemple décrit dans Corinthiens 14. Il cherche toujours à plaire à DIEU et non à soi-même.

« …Ô PAPA ».

Ce DIEU que nous invoquons n’est pas seulement le Créateur. Il est le PERE. Il est mon PERE. Il est ton PERE. Il n’est donc pas cet Être divin très lointain qui aurait créé le monde pour s’en détourner ou pour ne plus s’en intéresser. Il est parent. Nous sommes liés dans une intime relation parentale. 

Dans l’expression « Ô  Papa », vous avez « O » qui est le symbole de l’Amour et l’accent circonflexe « ^ » qui est le symbole du grand Triangle du PERE Eternel, le grand Amour. En effet, DIEU est Amour. Les Saintes Ecritures depuis l’Ancien testament jusqu’au Nouveau, chantent cet Amour du PERE qui s’est accompli dans l’incarnation du FILS et qui nous est donné par l’ESPRIT SAINT Consolateur pour renouveler la face de la Terre. « L’amour de DIEU a été manifesté envers nous en ce que DIEU a envoyé son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par lui. Et cet amour consiste, non point en ce que nous avons aimé DIEU, mais en ce qu’il nous a aimés et a envoyé son Fils comme victime expiatoire pour nos péchés. » 1 Jean 4:9-10.

Dans ce lien d’Amour, ce PERE que nous appelons affectueusement « Papa », nous accorde la grâce du tutoiement pour que nous nous sentions plus proches de Lui, pour que nous entrions consciemment dans son intimité avec la confiance des enfants qui se savent aimés de leur PERE. Cette proximité, cette intimité, cette familiarité sont des fruits du mystère de l’incarnation de notre Seigneur et Sauveur JESUS-CHRIST (NSSJC). DIEU qui s’est fait chair pour dévoiler entre autres, le lien profond de filiation qui existe entre Lui et nous.

Ce DIEU qui est Amour désire que nous L’aimions aussi. En L’aimant sincèrement et en L’appelant de son Nom, c’est-à-dire « Amour », nous Lui rendons cet Amour qu’Il a eu et qu’Il continue d’avoir pour nous, pour tous Ses enfants.  Car l’Amour va et vient.

 « Je T’aime Ô PAPA ».

C’est donc la déclaration, la prière du croyant ou de la croyante qui prend conscience de son identité de créature de DIEU, de parcelle de l’Ame Universelle. « Connais-toi toi-même »[6]. Il prend aussi conscience de son identité d’enfant de DIEU, Il prend enfin conscience de l’Amour de DIEU pour Ses créatures, pour Ses enfants. Touché par l’Amour de son PERE, et se sachant lui-même Amour, ce croyant ou cette croyante Lui retourne l’ascenseur en s’engageant à aimer aussi ce PERE d’Amour, c'est-à-dire à faire la volonté de ce dernier, au lieu de chercher à satisfaire ses propres désirs. « Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, et mon Père l’aimera; nous viendrons à lui, et nous ferons notre demeure chez lui. » Jean 14:23

Nous voyons qu’à travers cette nouvelle version du « notre PERE », nous nous mettons en prière dans la posture de cette créature, de cet enfant qui, après avoir pris conscience de l’Amour de DIEU, décide de vivre dans l’Amour, avec l’Amour et pour l’Amour. DIEU se donne et s’abandonne à nous pour que nous puissions, nous aussi, nous donner et nous abandonner à Lui.  Car comme dit la chanson, le vrai amour est celui qui donne tout et qui se donne soi-même. « ll n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. Vous êtes mes amis, si vous faites ce que je vous commande »Jean 15 : 13-14.

 « PERE de JESUS -CHRIST …»

DIEU est PERE. Mais l’expression « PERE de JESUS-CHRIST  » présente cet avantage de préciser la vraie identité de ce PERE, de ce DIEU que nous invoquons, aimons et  prions. Le DIEU dont il s’agit est le PERE de JESUS-CHRIST. Dans cette précision identitaire, nous reconnaissons que c’est en JESUS-CHRIST que la révélation de DIEU s’est pleinement accomplie. Toutes les cultures ne constituent donc que des « pierres d’attente ». « Mon Père m’a tout donné, et personne ne connaît le Fils, si ce n'est le Père ; personne non plus ne connaît le Père, si ce n'est le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler »Mt 11 :27.

Par ailleurs, nous évitons la confusion qu’on pourrait entretenir consciemment ou non entre le PERE Créateur, notre DIEU et le Père des mensonges, le Prétentieux, l’Usurpateur, le Séparatiste, le Ténébreux etc. Nous savons que depuis toujours, ce dernier se fait appeler lui aussi : « Dieu ».[7] L’heure de la séparation du bon grain de l’ivraie ayant sonné, la partie adverse est mise à nu. Les vrais adorateurs de DIEU sauront maintenant discerner entre le vrai DIEU, notre DIEU AMOUR et le faux : le « DIEU » Haine, le Négatif encore appelé Satan ou Diable.

« …et notre PERE »

DIEU qui est le PERE de JESUS-CHRIST est aussi  notre PERE. Créés à l’image et à la ressemblance de DIEU (GN 1 :27), c’est-à-dire Amour, Paix, Lumière, nous sommes devenus à la suite de notre désobéissance les enfants d’adoption. Cette ADmission Opérée par le PERE pour la Trinité Illuminée, Origine des Naissances, s’est faite à travers le sacrifice de NSSJC ; notre Frère. Par le sacrement du baptême, nous redevenons enfants de DIEU. Ce Bienfait est Accordé Pour Tourner l’Etre Malheureux à l’Existence, car le Bonheur d’Appartenir au Père Transforme l’Etre Malheureux dans son Existence.

La doctrine de Saint Paul repose sur cette foi en l'adoption divine.   S'adressant aux Athéniens, debout au milieu de l'Aréopage, il leur dit : « ...  car c'est en Dieu que nous avons la vie, le mouvement et l'être et...  de Sa race nous sommes.   Étant donc de la race de Dieu... » (Actes 17 : 26-28).  « Car tous ceux qui sont conduits par l'Esprit de Dieu sont fils de Dieu.   En effet, vous n'avez point reçu un esprit de servitude, pour être encore dans la crainte, mais vous avez reçu un Esprit d'adoption en qui nous crions : Abba !   Père !   Cet Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de DIEU.   Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers, héritiers de Dieu et cohéritiers du Christ... » (Romains 8 : 14 - 18).

 « Notre PERE » Cette formulation permet donc de relever non seulement notre filiation ou notre appartenance commune au PERE, mais aussi notre fraternité, la fraternité entre tous les humains. Car Si le DIEU d’Amour, le PERE de JESUS-CHRIST est notre PERE, cela signifie aussi que toutes les créatures humaines sont des frères. Il est mon PERE, Il est ton PERE, Il est notre PERE.  Nous formons donc une famille, la famille des enfants de DIEU. Le lien de filiation avec le PERE induit le lien de fraternité entre nous. Nous pouvons donc comprendre le sens et la profondeur ces liens de parenté et de fraternité à partir du « connais-toi toi-même ». Car nous sommes les parcelles de l’Ame Universelle. Chacun de nous est une petite parcelle de la grande Ame Universelle. Je suis l’âme de ton âme ; tu es l’âme de mon âme.  

C’est toujours dans ce « connais-toi toi-même » que les deux grands commandements trouvent leur fondement et leur justification naturels. Si DIEU, notre PERE, grande Ame Universelle, est AMOUR ; les enfants de DIEU, petites parcelles de l’Ame Universelle, sont aussi Amours, toute la famille ne peut vivre et baigner que dans l’Amour. « Tu aimeras le Seigneur, ton DIEU, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée et de toute ta force ». C’est le premier et le plus grand commandement. Et voici le second, qui lui est semblable: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. » Matthieu 22:37-39 Nous sommes enfants d’un même PERE et tous frères dans la famille du DIEU d’Amour. Enfants de l’Amour, nous sommes des Amours. Les Amours de l’AMOUR. C’est pourquoi l’Amour nous est demandé par notre PERE.  L’Amour en ses trois dimensions ou l’Amour triangulaire à savoir : l’Amour de DIEU, l’Amour de soi-même et l’Amour du prochain ou l’Amour fraternel. En ces temps de l’accomplissement, sachons que cet Amour en trois dimensions doit s’ouvrir complètement pour s’orienter vers une quatrième direction qui englobe toutes les autres créatures de notre PERE, notamment les règnes animal, végétal, minéral. Car c’est toutes les créatures de notre PERE, toutes catégories confondues, qui sont appelées à baigner dans l’Amour.

 « qui es aux cieux »

Nous savons que notre PERE est omnipotent et omniscient. La présente affirmation met en exergue un autre attribut de notre PERE : l’omniprésence. Notre PERE est aux cieux, « Cieux » signifie Cercle, (Centre, contenant et contenu) Indestructible où Existe et où existera l’Unique Paix (X). Nous pouvons comprendre mieux cette vérité en nous référant au cachet de SMC qui est le SCEAU divin, le Signe du Créateur qui Exprime l’Amour Universel  et qui peut aussi être considéré comme un temple[8]. Notre PERE est présent dans ce temple à tous les niveaux représentés par les 4 cercles à savoir : le cercle des Enfers, le cercle de la Terre, le cercle de la voûte céleste, le cercle du Ciel. Ce sont des cercles indestructibles où existent Union, Unité, Paix.

Notre PERE est donc omniprésent. Il est présent en tous lieux des univers invisible et visible ; et Il est donc aussi tout près de nous. Il est en nous. « Où irais-je loin de ton esprit, et où fuirais-je loin de ta face ? Si je monte aux cieux, tu y es ; si je me couche au séjour des morts, t'y voilà. Si je prends les ailes de l'aurore, et que j'aille habiter à l'extrémité de la mer, là aussi ta main me conduira, et ta droite me saisira. Si je dis : au moins les ténèbres me couvriront, la nuit devient lumière autour de moi ; même les ténèbres ne sont pas obscures pour toi, la nuit brille comme le jour, et les ténèbres comme la lumière » (Psaumes 139:7-12).

En effet, l’Essence de notre PERE se trouve dans toutes les composantes de Sa création. « Interroge les bêtes, elles t'instruiront, Les oiseaux du ciel, ils te l'apprendront; Parle à la terre, elle t'instruira; Et les poissons de la mer te le raconteront. Qui ne reconnaît chez eux la preuve Que la main de l'Éternel a fait toutes choses? »Job 12 :7-110 « Les cieux racontent la gloire de DIEU, Et l'étendue manifeste l'œuvre de ses mains. Le jour en instruit un autre jour, La nuit en donne connaissance à une autre nuit. »Psaume 19 :1-2 Cette création est appelée à retrouver son état de sainteté initiale. C’est le temps de l’accomplissement de l’Amour, de la Paix et de la Lumière. C’est le temps où l’Homme qui est la matérialisation du PERE dans le visible est appelé à Le rendre effectivement présent partout, en chacun, en chacune, en tous et en tout. Car notre PERE est aux cieux et prendra progressivement place à tous les niveaux de son Royaume.

 « Ton Nom y est sanctifié »  

Dans l’Amour, nous célébrons la gloire de notre PERE qui éclate dans Sa sainteté. La sainteté est un autre attribut de DIEU. C’est le corollaire de l’Amour. Sainteté signifie SAgesse INdestructible de la Trinité Envahit Tout Etat. La sainteté de DIEU est le reflet de Sa grandeur. « Ils ne cessent de dire jour et nuit : Saint, saint, saint[9] est le Seigneur DIEU, le Tout Puisant, qui était, qui est, et qui vient ! » (Apocalypse 4:8b).

La gloire de DIEU est proclamée aux Cieux : ce Cercle, (Centre, contenant et contenu) Indestructible où Existe et où existera l’Unique Paix (X). C’est une vérité de foi. C’est aussi une réalité. Le mode du verbe utilisé dans la formulation est à l’indicatif. Le Nom de notre PERE est sanctifié aux cieux. Ce n’est plus seulement de l’ordre des souhaits ou des désirs. Mais nous croyons et affirmons que cette gloire est déjà une réalité, même si elle est appelée à devenir progressivement effective pour chacun, pour chacune et pour tous. Le saint Nom de DIEU est glorifié.

La partie adverse l’a appris à ses dépens quand elle s’est vue précipiter du Ciel sur la terre dans le combat qui l’a opposé (elle avec ses alliés provisoires qu’étaient les Anges déchus) à Saint Michel Archange[10]. L’issue de cette bataille a démontré la victoire et le Règne incontestables de notre PERE au Ciel, ce Centre Indestructible où Existe la Lumière.

 « Ton règne et Ta volonté prennent aussi place sur la terre ».

La gloire de notre PERE qui doit se manifester dans toute Sa création est déjà effective au Ciel. Son règne et Sa volonté  prennent aussi place sur la terre, cette partie de la création qui a été souillée par Satan. L’action exprimée par ce verbe est au mode indicatif. C’est un présent de vérité générale.

 La création du monde nous est rapportée au chapitre 1 du livre de la Genèse. Nous savons que notre PERE a crée la 1ere Terre (T1): une Tâche Extraordinaire du Roi Riche de L’Existence ; Toute Espèce de Richesse du Roi de l’Existence. Nous savons ce qui s’est passé. Cette 1ere Terre a été souillée. Elle est devenue le TERRain Envahi où La Tenèbre Existe et ERRE ; la TEnèbre, Refuge des REbelles. C’est la 2e Terre (T2) c'est-à-dire la Terre au Stade 2. Dans le processus de la retransformation des hommes et de la récupération de la terre prévu dans les desseins de notre PERE, cette deuxième étape doit aboutir à la troisième (T3) : la Transformation Extraordinaire renouvelée des Richesses du Roi de l’Existence ; A ce dernier stade, la Trinité Envahit, Récupère et Rassemble l’Ensemble (de sa création).

Sachons que la reconquête de la Terre par le Roi Eternel a commencé en ces temps de l’accomplissement. Dans la foi et dans l’Amour, nous célébrons la gloire de notre PERE qui ne se limite plus au niveau du Ciel, ce Centre Indestructible où Existe déjà la Lumière mais s’étend pour embraser toute la partie de la création qui a été souillée à savoir la Terre. « Ils criaient l'un à l'autre, et disaient : Saint, saint, saint est l'Éternel des armées ! Toute la terre est pleine de sa gloire ! » (Ésaïe 6:3).

Contrairement à une idée très répandue, la terre n’appartient donc pas à Satan, même si apparemment le mal semble l’emporter. C’est bien à tort que Satan, l’Ignorant, après sa défaite au ciel, a pensé qu’il pouvait prendre la terre qu’il n’avait d’ailleurs pas créée. Le combat s’est poursuivi et se poursuit. Et en ces temps de l’accomplissement, en cette heure de la séparation du bon grain de l’ivraie, le plan de la retransformation des hommes et de la récupération de la terre qui est en marche est entré dans sa phase ultime, où Satan est refoulé en Enfer dans l’étang ardent de feu et de soufre pour que prennent éternellement place l’Amour, la Paix et la Lumière…

            « Ton règne et Ta volonté prennent… » Une fois de plus, le mode du verbe dans la nouvelle formulation est à l’indicatif. Les vœux et les souhaits exprimés par les croyants et les croyantes depuis des millénaires sont entrés dans la phase de leur accomplissement et deviennent réalités. La révélation et l’affirmation de cette vérité de foi nous mettent en confiance et nous empêchent de céder au pessimisme et au découragement. Désormais, nous cesserons de prêter l’oreille à la chanson démobilisante et anesthésiante du mal qui chante la victoire de Satan sur le monde. N’oublions jamais que notre PERE est Tout puissant. Il lit les pensées de Satan ; Il tire le bien du mal ; etc.   

 Dans la déclaration de cette prière, nous reconnaissons donc dans la foi qu’en ces temps de l’accomplissement, la deuxième défaite de la partie adverse a commencé. Satan, le prétentieux n’a pas pu régner au Ciel. Il ne saurait non plus régner sur cette Terre dont il a pris frauduleusement possession sans droit ni titre.  Notre PERE Tout-puissant l’a laissé faire ; pour prendre l’Ignorant dans son propre piège, dans sa propre Ignorance ; pour montrer à ce dernier qu’Il est Tout-puissant. La reconquête qui a commencé et qui sonne l’heure de la deuxième mort de Satan va conduire celui-ci avec tous ses acolytes et ses légions en Enfer[11] pour leur rassemblement dans cet étang ardent de feu et de soufre.

« Tu nous donnes notre pain de chaque jour ».

Notre PERE pourvoit au pain quotidien. Il n’intervient pas aujourd’hui et démissionne le lendemain. Nous avons l’assurance que notre pain ne manquera en aucun jour. C’est une certitude. C’est l’expression de notre foi en la Providence divine que nous célébrons. Cette Providence divine qui est Amour et responsabilité, pourvoit donc à nos besoins. Car Elle les connait mieux que nous. Elle les connait avant même qu’on ne demande. L’Amour devance nos désirs, Il est prévenant. Il sait ce qui est bon pour nous. Il sait ce qu’il nous faut et il sait quand nous le donner. Bref, Il est soucieux de notre bien-être.

« Tu nous donnes » Dans cette formulation sous le mode indicatif où nous affirmons que DIEU nous donne notre pain, nous allons au-delà de la demande. Dans la foi, l’amour et la confiance, nous possédons déjà ce que nous demandons. Ici, nous ne demandons pas simplement comme si nous doutions qu’Il puisse nous donner. Nous savons que Son Amour est bienveillant et prévenant. La demande est certes implicite dans cette attitude, mais c’est surtout la confiance qui est mise en avant. Pourvoir aux besoins de ses créatures ! Il ne saurait en être autrement pour ce PERE qui est Amour, donc attentionné. On a l’assurance de l’exaucement. Car, le PERE AIme nous Nourrir[12]. C’est cet Amour du PERE que nous célébrons. Il est infaillible et se déploie à notre bénéfice ; on pourrait dire même indépendamment de nous.

Les Ecritures Saintes nous enseignent sur la foi en la Providence divine qui devrait nous empêcher de nous inquiéter au sujet de la nourriture ou du vêtement « Ne vous inquiétez donc point, et ne dites pas ; que mangerons nous ? Que boirons-nous ? De quoi serons-nous vêtus ? Car toutes ces choses, ce sont les païens qui les recherchent. Votre PERE céleste sait que vous en avez besoin ». Mt 6 : 31-32.

Notre PERE d’Amour prend donc soin de Ses créatures non seulement sur le plan temporel mais surtout spirituel. Car nous sommes faits de terre (corps), mais surtout de ciel (âme). Il veut donc sauver nos âmes. « Cherchez d’abord le Royaume et la justice de DIEU ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus. » Mt 6 :33. Oui notre PERE d’Amour nous donne notre pain quotidien. Ce n’est pas seulement du pain temporel qu’il s’agit, mais surtout du pain spirituel. Il est écrit en effet : « Je suis le pain vivant qui est descendu du ciel. Si quelqu'un mange de ce pain, il vivra éternellement ; et le pain que je donnerai, c'est ma chair, que je donnerai pour la vie du monde. » Jean 6:51.

« Tu nous donnes notre pain » Dans cette déclaration aussi, nous reconnaissons donc que notre PERE qui nous a envoyé Son Fils Unique livrer son Corps et verser son sang sur la Sainte Croix, nous donne la vraie nourriture et la vraie boisson [13]dans l’Eucharistie. En effet, l’Existence Unit le CHrist à l’Ame Repentante et retransforme l’Intérieur par le Sang qui STImule l’Esprit[14]. « Comme le Père qui est vivant m'a envoyé, et que je vis par le Père, ainsi celui qui me mange vivra par moi. » Jean 6:57. Dans l’Eucharistie, nous recevons l’Amour, la Vie avec grand V pour les transmettre aux autres ;  car c’est le Pain ou le Partage de l’Amour qui Illumine les Nations.

« Comme Tu nous pardonnes nos offenses, permets-nous de nous pardonner aussi les uns aux autres ».

Notre PERE est Amour. Il est le Grand Amour. La Miséricorde synonyme de Pardon est le corollaire de l’Amour. C’est l’expression la plus parfaite de l’Amour. « Car l'Éternel, ton DIEU, est un DIEU de miséricorde, qui ne t'abandonnera point et ne te détruira point : il n'oubliera pas l'alliance de tes pères, qu'il leur a jurée ». Deutéronome 4:31 « Allez, et apprenez ce que signifie: Je prends plaisir à la miséricorde, et non aux sacrifices. Car je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs » Matthieu 9:13.

Le chrétien ou la chrétienne est aussi appelé à pardonner. Le pardon est vraiment au cœur de notre foi et de notre vie spirituelle. C’est une exigence évangélique cardinale. Il est une des spécificités de cette Bonne nouvelle qui nous est donnée. Il est déterminant pour le salut qui nous est apporté. Rappelons quelques passages significatifs : « Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde » Mt 5,7. « Prenez garde à vous-mêmes ! Si ton frère a commis un péché, fais-lui de vifs reproches, et, s’il se repent, pardonne-lui. Même si sept fois par jour il commet un péché contre toi, et que sept fois de suite il revienne à toi en disant : “Je me repens”, tu lui pardonneras. » Lc 17,3-4. « Alors Pierre s'approcha de lui, et dit : Seigneur, combien de fois pardonnerai-je à mon frère, lorsqu'il péchera contre moi ? Sera-ce jusqu'à sept fois ? Jésus lui dit : Je ne te dis pas jusqu'à sept fois, mais jusqu'à septante fois sept fois » Matthieu 18:21-22. « Supportez-vous les uns les autres, et, si l'un a sujet de se plaindre de l'autre, pardonnez-vous réciproquement. De même que Christ vous a pardonné, pardonnez-vous aussi » Colossiens 3:13. « Et, lorsque vous êtes debout faisant votre prière, si vous avez quelque chose contre quelqu’un, pardonnez, afin que votre Père qui est dans les cieux vous pardonne aussi vos offenses. Mais si vous ne pardonnez pas, votre Père qui est dans les cieux ne vous pardonnera pas non plus vos offenses. » Marc 11 :25-26.  

Nous disons habituellement dans la prière du « notre PERE » ancienne version : « Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés ». Mais soyons honnêtes et posons-nous sans détour la question de savoir si nous pardonnons vraiment à ceux qui nous ont offensés ; et rendons-nous bien à l’évidence en reconnaissant sincèrement que dans ce domaine comme ailleurs, l’exemple des vertus nous vient du Ciel ; car DIEU ne nous demande jamais rien qu’Il n’ait fait lui-même.

En matière de miséricorde particulièrement, nous voyons que ce n’est donc pas à DIEU de nous imiter, car nous savons que nous ne pardonnons pas facilement ou que nous n’arrivons pas à pardonner à cause de notre état de pécheurs. « Soyez donc miséricordieux, comme votre Père est miséricordieux » Luc 6 :36 C’est donc à nous d’imiter notre PERE qui nous a pardonné le premier en accordant à tous les désobéissants la circonstance atténuante de l’ignorance. DIEU nous a pardonné et Il nous pardonne. Il n’a pas attendu que nous Lui demandions pardon. Malgré notre désobéissance ; Il nous envoie son PARDON qui s’est pleinement manifesté sur la sainte Croix : « PERE, pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu’ils font » (Luc 23 :33). Notre PERE nous a réhabilités à travers le pardon pour que nous puissions retrouver notre état de sainteté initiale dans la connaissance.

« Comme Tu nous pardonnes nos offenses, permets-nous de … ». A travers cette nouvelle formulation, nous reconnaissons donc que la miséricorde de DIEU nous est offerte et manifestons notre entière disponibilité à l’accueillir, à la recevoir pour la mettre en pratique. Notre PERE d’Amour Réhabilite les Désobéissants et leur Offre une Nouvelle Naissance. A l’exemple de notre PERE, nous voulons, nous aussi, pardonner. Nous ouvrons notre cœur à cette grâce du pardon qui est renouvelée en ces temps de l’accomplissement. A travers cette doléance, nous célébrons le mystère du Pardon qui se joue dans le sacrement de la réconciliation.


[4] Charles de Foucault [5] Fr Bernard Marie

[6] « …Je suis l’Âme de ton âme. Tu es l’âme de mon Âme. Ton prochain est l’âme de ton âme et l’âme de mon Âme. Je suis l’Âme de l’Âme Universelle.…» Message de NSSJC du samedi 17 novembre 2007

[7] Voir la conversation entre Lucifer et Satan publiée dans ce site à la rubrique « Enseignements et Révélations » [8] Voir la représentation de ce cachet à la page d’ouverture du site ainsi que l’article sur son historique

[9] Saint signifie : Signe de l’Amour Identique et Naturel du Tout ou de la Trinité. [10]Cette bataille est évoquée dans Apocalypse 12 :7-10 [11] Enfer signifie : Endroit Nauséabond où le Feu Existe pour les Esprits Rebelles.

[12] Cette phrase est l’énoncé d’une signification du mot Pain [13] « Car ma chair est vraiment une nourriture, et mon sang est vraiment un breuvage. » Jean 6:55 [14] Cette phrase énonce une signification du mot Eucharistie

2. Le « Je T’aime Ô PAPA » : une prière de combat

Le « Je T’aime Ô PAPA » est aussi une prière de combat. La notion de combat spirituel est implicite à celle de l’Amour dont elle est la conséquence. DIEU notre PERE qui est Amour a créé l’Homme pour récupérer la Terre. Cela suppose que sa mission est de combattre Satan, l’Usurpateur, pour le mettre hors d’état de nuire afin que tout redevienne Amour, Paix et Lumière. « Je vous ai dit ces choses, afin que vous ayez la paix en moi.  Vous aurez des tribulations dans le monde; mais prenez courage, j’ai vaincu le monde. » Jean 16:33. En effet, «  Il a dépouillé les dominations et les autorités, et les a livrées publiquement en spectacle, en triomphant d’elles par la croix. » Colossiens 2:15

NSSJC nous montre donc l’exemple de ce combat, de ce victorieux combat. Qui aime DIEU doit donc mener ce combat spirituel. C’est pourquoi cette prière peut être aussi comprise comme celle du combattant pour le rassemblement  dans UN (union des cœurs et unité de l’Esprit). « Alors Jésus dit à ses disciples: Si quelqu'un veut venir après moi, qu'il renonce à lui-même, qu'il se charge de sa croix, et qu'il me suive. Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de moi la trouvera. Et que servirait-il à un homme de gagner tout le monde, s'il perdait son âme? Ou, que donnerait un homme en échange de son âme? » Matthieu 16:24-26 Examinons maintenant sous cet éclairage la suite des doléances adressées à notre PERE dans la nouvelle formulation de la prière du « notre Père ».

« Ne nous laisse pas tenter par l’amour des biens et plaisirs de ce monde »

« Ne nous laisse pas tenter… » Cette demande nous rappelle que nous vivons dans un monde dangereux où nous sommes exposés à la tentation. « Que personne, lorsqu'il est tenté, ne dise: «C'est DIEU qui me tente», car DIEU ne peut pas être tenté par le mal et il ne tente lui-même personne. » Jacques 1, 13.

Le Tentateur, l’Envieux, le Jaloux, c’est Satan encore appelé le Diable. Il existe bel et bien. Comprenons que dans ce bas monde, le « Maitre » Offre Naturellement Des Exactions. N’ignorons donc pas son existence et son action ; et contrairement à une certaine opinion, cet Horrible maitre cherche à s’immiscer partout. Il s’invite et entre par effraction parfois à notre insu, profitant de notre ignorance. Il a comploté contre nos premiers parents pour s’installer en eux et il continue d’agir négativement contre les enfants d’Eve. Aujourd’hui, Il continue de rôder cherchant qui dévorer[15]. Nous sommes donc toujours exposés au péril de cet Ennemi avec grand E.

Comme au début dans le jardin d’Eden, son opération est subtile et déguisée. Satan ayant pris possession de nous avec le péché originel, son action qui prend en quelque sorte en nous sa source se manifeste par l’amour des biens et plaisirs du monde ; l’amour avec petit a qui est synonyme d’attachement. C’est par cet attachement que Satan nous piège. C’est en ces lieux qu’il déploie ses stratégies de séduction. Il ne vient donc pas à visage découvert (sa laideur, son horreur nous donneraient le dégout, la nausée) mais sous la forme déguisée des biens et plaisirs de la terre. La recherche effrénée de la satisfaction des besoins temporels par tous les moyens nous expose ainsi au danger de nous faire happer par cet Ennemi.

« … par l’amour des biens et plaisirs de ce monde » Cette formulation rend donc plus claire et explicite la notion de tentation, de chute. Le chemin du péché, ce Poignard qui Ecarte et éloigne du CHemin qui Eclaire et élève cesse d’être abstrait, pour prendre une forme, une trajectoire plus concrète. « Adultères que vous êtes! Ne savez-vous pas que l’amour du monde est inimitié contre Dieu? Celui donc qui veut être ami du monde se rend ennemi de Dieu. » Jacques 4 :4. Dans l’expression « biens et plaisirs de ce monde », vous pouvez comprendre l’ensemble des appâts et des pièges de Satan ; par exemple l’argent, le pouvoir ou les honneurs, les grandeurs, le sexe, les mondanités etc. bref toutes ces choses attrayantes dont le mauvais usage nous souille, nous écarte et nous éloigne de DIEU qui veut pourtant nous élever jusqu’à Lui. « Nul ne peut servir deux maitres. Car, ou il haïra l’un, et aimera l’autre ; ou il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mammon » Mathieu 6 :24

« …L’amour des biens et plaisirs de ce monde ». Cette formulation stimulante a donc l’avantage de dénoncer les manœuvres de l’Ennemi. En prenant conscience que nous sommes fragiles et soumis à l’influence de la partie adverse qui use au quotidien de multiples formes d’attraits, de facilités, de séductions, d’illusions et de faux, nous sommes mieux avertis et pouvons discerner ; et nous mettre à l’abri ou sous la protection de notre PERE d’Amour qui est notre rempart contre tous les dangers spirituels.  « Celui qui demeure sous l’abri du Très-Haut repose à l’ombre du Tout Puissant ». Psaume 91:1. 

« Anéantis, détruis dès la base la puissance, la domination et toute la chaîne de l’esprit du mal »

A titre de rappel, nous savons que DIEU notre PERE qui a créé l’Homme pur, saint, place celui-ci dans le jardin d’Eden avec la prescription suivante : « Tu peux manger de tous les arbres du jardin, mais de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, tu ne mangeras pas, car le jour où tu en mangeras, tu deviendras passible de mort » Gn 2 :16-17. Le récit de sa chute est rapporté au chapitre 3 du livre de la Genèse[16]. Nous savons que le serpent qui symbolise le mal, synonyme de Satan, s’approche ; et utilisant la ruse, fait subtilement désobéir l’Homme qui mange le fruit défendu. A partir de ce moment, la composition de l’être humain a changé. Elle passe de 3 éléments (- l’Esprit Saint ou Esprit de feu,- l’âme - Le corps et le cœur) à 4 éléments (- l’Esprit Saint ou Esprit de feu,- l’âme, - L’esprit du Mal, - Le corps et le cœur)[17].

« Anéantis, détruis dès la base… » La tache noire synonyme de péché originel (ou mieux de péché original) s’est donc implantée en nous depuis la désobéissance de nos premiers parents au jardin d’Eden ; et en remontant plus loin, depuis la descente de Saint Ange Lucifer dans le milieu du Ténébreux[18]. C’est cette tache noire qui constitue en nous la base provisoire de la chaîne de l’esprit du mal. C’est ce qu’exprime par exemple le Psalmiste quand il dit: « Moi, je suis né dans la faute, j’étais pécheur dès le sein de ma mère. Mais, Tu veux au fond de moi la vérité ; dans le secret Tu m’apprends la sagesse… ». Psaume 50 :7-8.

En ces temps de la séparation du bon grain et de l’ivraie ; en ces temps où le processus de la retransformation des hommes et la récupération de la terre passe du stade T2 au stade T3, nous demandons dans cette doléance à notre PERE de détruire le péché qui entraîne en nous toutes sortes de maladies, de maux, de souffrances et de misères. C’est la condition essentielle pour retrouver la liberté, la guérison, la paix etc. 

« Anéantis, détruis … la puissance, la domination et toute la chaîne de l’esprit du mal » Nous comprenons donc que nous devons savoir faire la différence entre le péché qui entraîne les maladies et l’esprit du mal qui possède les créatures humaines. C’est cet esprit et toute sa chaîne qui sont conduits en « Enfer » : cet Endroit Nauséabond où le Feu Existe pour les esprits Rebelles ou bien encore cet ENdroit où le Faux Existera Réellement. Ce lieu n’est pas à confondre avec les « Enfers » : Endroit Nauséabond où le Fouet existe pour les Enfants du Roi qui se sont souillés. C’est ici et non là-bas que NSSJC est descendu après Sa mort et Son ensevelissement pour aller chercher les âmes. L’Amour cherche l’Amour.

Notre PERE qui est le grand Amour est le DIEU Tout-puissant. Nous reconnaissons que Lui seul est en mesure de régler le compte de Satan qu’Il  veut, dans ses desseins d’Amour, mettre hors d’état de nuire[19]. La puissance de celui-ci ne saurait résister devant la Toute-puissance de notre PERE. Seul l’Amour peut vaincre le mal, la Haine. Notre PERE d’Amour qui n’abandonne pas sa créature souillée agit pour libérer celle-ci de l’emprise de Satan, le Haineux et toute sa légion et les refouler tous en Enfer.

 « Délivre de son emprise toutes Tes créatures et âmes défuntes »

Nous savons que tout ce que DIEU notre PERE a créé était bon, bien, beau. « Dieu vit tout ce qu’il avait fait. Voilà c’était très bon. Il y eut un soir, il y eut un matin : sixième jour » (Gn 1 ; 31). Mais après la descente de Saint Ange Lucifer dans les abimes, la précipitation des Anges déchus sur la terre et la chute de l’homme au jardin d’Eden, certaines créatures de notre PERE ont été souillées, en l’occurrence le tiers des Anges (Anges déchus), les créatures humaines (à l’exception de notre très Sainte MERE), les règnes animal, végétal, minéral, les univers invisible et visible, etc. Ce sont les composantes de cette partie souillée de la création qui bénéficient de la grâce de la délivrance accordée par notre PERE.

« Délivre … toutes Tes créatures … » L’adjectif indéfinie « toutes » signifie : sans exception. Nous avons tous péché et nous serons tous sauvés. Notre PERE ne laissera aucune âme se perdre. Il ne les aurait pas créés ! Amour oblige. En effet, les Saintes Ecritures nous enseignent suffisamment sur le salut pour tous. Il est écrit par exemple : « Je jure par Moi-même, dit le Seigneur DIEU, que je ne veux point la mort de l'impie, mais qu'il se convertisse, qu'il quitte sa mauvaise voie et qu'il vive. » (Ezéchiel 33, 11) « DIEU n'a pas envoyé Son Fils dans le monde pour juger le monde, mais afin que le monde soit sauvé par Lui » (Jean 3, 17). « Comme, par la désobéissance d’un seul, beaucoup d’hommes ont été déclarés pécheurs devant DIEU, de même, par l’obéissance d’un seul, beaucoup seront déclarés justes devant DIEU. Quant à la Loi, elle est intervenue pour que le péché prolifère. Mais là où le péché a proliféré, la grâce a surabondé pour que, comme le péché a régné par la mort, de même la grâce règne par la justice que DIEU accorde et qui aboutit à la vie éternelle par Jésus-Christ notre Seigneur » (Rm 5, 19-20). « De même que vous avez autrefois désobéi à DIEU et que par leur désobéissance vous avez maintenant obtenu miséricorde, de même ils ont maintenant désobéi, afin que, par la miséricorde qui vous a été faite, ils obtiennent aussi miséricorde. Car DIEU a enfermé tous les hommes dans la désobéissance, pour faire miséricorde à tous. » Rm 11, 30- 32 « Car cela est bon et agréable à DIEU notre Sauveur qui veut que tous les hommes soient sauvés et qu'ils viennent à la connaissance de la Vérité... » (1re à Timothée II, 3 et 4). « Voici ce que je veux dire, frères: ce qui est fait de chair et de sang ne peut pas avoir part au Royaume de DIEU, et ce qui est mortel ne peut pas participer à l'immortalité. Je vais vous révéler un secret : nous ne mourrons pas tous, mais nous serons tous transformés en un instant, en un clin d'œil, au son de la dernière trompette. Car lorsqu'elle sonnera, les morts ressusciteront pour ne plus mourir, et nous serons tous transformés. En effet, ce qui est périssable doit se revêtir de ce qui est impérissable ; ce qui meurt doit se revêtir de ce qui est immortel. Lorsque ce qui est périssable se sera revêtu de ce qui est impérissable, et que ce qui meurt se sera revêtu de ce qui est immortel, alors se réalisera cette parole de l'Écriture: «La mort est supprimée; la victoire est complète!» 1Cor.15 :50-54

« Délivre de son emprise toutes les créatures … » Notre PERE permet et fait le bien. Il permet que le mal fasse du mal. Mais Il est au contrôle de tout. Rien ne Lui échappe. « Notre Seigneur est grand, puissant par sa force, Son intelligence [ou connaissance] n'a point de limite » (Psaumes 147:5). « Notre DIEU est au ciel, Il fait tout ce qu'il veut » (Psaumes 115:3). « Car rien n'est impossible à DIEU » (Luc 1:37). Pensez-vous qu’Il pouvait permettre ce mal pour abandonner Ses créatures qui sont Ses Amours ? Pensez-vous sérieusement  qu’Il pouvait engager le combat contre Satan sachant qu’Il serait perdant ? L’Amour de DIEU est donc sans frontière et sans discrimination. Le salut est offert à tous, même si la vitesse pour en bénéficier ou pour en jouir est variable selon les créatures. Certains courent plus ou moins vite au banquet. D’autres marchent plus ou moins lentement. Mais tout le monde finit par y arriver. Le temps de DIEU n’est pas celui des Hommes. DIEU est hors du temps et Il en est le Maitre. La patience de notre très Sainte MERE (NTSM), nous le savons aussi, n’a pas de limite heureusement. Ses mains de ne se refermeront que quand le dernier des Ses enfants sera entré dans la Maison paternelle. C’est ce salut pour tous et pour tout, cet Amour miséricordieux, patient et irrévocable[20] de notre PERE pour Ses créatures que nous célébrons à travers cette  doléance.

« Réveille et maintiens Ton Esprit éveillé en nous ».

L’Esprit de notre PERE d’Amour est en nous. En effet, nous sommes créés à l’image et à la ressemblance de DIEU. « Dieu dit : faisons l’Homme à notre image, selon notre ressemblance … » Gn 1,26. Comprenons que l’Homme créé à l’image de DIEU est donc Amour, Paix, Lumière ; et l’Homme créé à sa ressemblance est Feu avec grand F et immortel. Rappelons la composition de ce premier être humain à savoir: - L’Esprit Saint ou Esprit de feu, -L’Âme (élément divin et immortel)- et le Corps humain ou véhicule.

« Réveille … » Sachons que la désobéissance qui a entraîné l’implantation de la tache noire n’a pas éteint cette lumière qui existe en toutes les créatures de DIEU. Cet Esprit divin est toujours présent en l’Homme bien qu’endormi ou voilé. C’est cet Esprit qui dort ou sommeille en nous, en tous les pécheurs, que nous demandons à notre PERE d’Amour de réveiller dans cette doléance. Car DIEU peut en effet régénérer le cœur (Ézéchiel 11 :19 ; Ézéchiel 18 :31 ; Ézéchiel 36 :26) et le rendre capable d’obéir à Sa loi (Ézéchiel 11 :20).

Le cœur de l’Homme (homme et femme) qui se réveille éternellement à l’Amour prend conscience de son état de pécheur. C’est le point de départ de la mission de l’homme qui est appelé à participer à sa retransformation et à la récupération de la terre. C’est le préalable pour enter dans ce combat qu’il doit mener contre la partie adverse. Car c’est ce pécheur éveillé qui est capable de dire sincèrement « oui » à la repentance, au repentir et de se détourner des œuvres négatives. Quand l’Esprit qui sommeille en nous est réveillé, nous devenons aptes au combat, nous prenons nos responsabilités en participant activement et consciemment au travail de délivrance, de notre délivrance, de celle des autres et du monde entier. Nous pouvons encore mieux comprendre ici pourquoi  la désobéissance de l’Homme ; et pour remonter plus loin la rébellion des Anges, constituaient une opportunité donnée à ces créatures pour mieux accomplir les desseins de DIEU à savoir : déloger Satan sous les eaux, le combattre Satan et le conduire en Enfer avec toutes ses légions. La désobéissance inconsciente et involontaire cachait l’obéissance consciente et volontaire à DIEU.

« … maintiens … ». Nous demandons à notre PERE non seulement de réveiller mais de maintenir toujours éveillé Son Esprit en nous pour que ce combat contre la partie adverse puisse arriver à terme. Ce vocable permet de mettre l’accent sur la persévérance dans le cheminement ou le travail spirituel. Il ne suffit pas de prendre conscience et de se repentir, il faut surtout persévérer dans cette nouvelle voie parce que la victoire est au bout du chemin. NSSJC ne s’est pas arrêté quand Il nous sauvait sur le chemin de l’Amour. Il a parcouru les 14 stations et a accompli par Sa crucifixion sur la Sainte Croix. Le oui doit demeurer et rester oui. C’est le stade suprême de la foi et de la confiance qui est l’abandon. C’est dire en définitive que le travail de délivrance qui doit bénéficier à toutes les créatures se fait donc avec la participation persévérante de l’Homme.

Dans ce combat spirituel, l’Esprit Saint est notre allié. C’est l’Esprit aux 7 dons qui est versé en nos cœurs. « Or, l’espérance ne trompe point, parce que l’amour de DIEU est répandu dans nos cœurs par le Saint-Esprit qui nous a été donné. Car lorsque nous étions encore sans force, Christ au temps marqué, est mort pour des impies» (Romains 5:5-6). A travers cette doléance, nous célébrons véritablement le mystère de la pentecôte qui se joue dans le sacrement de la confirmation où nous devenons des soldats du CHRIST.

«  Mets en nous la crainte de l’Eternel. »

            Les Saintes Ecritures font l’éloge de cette attitude qui doit être fondamentale chez le croyant : la crainte de l’Eternel. « La crainte de l’Eternel, c’est la haine du mal ; l’arrogance et l’orgueil, la voie du mal, et la bouche perverse, voilà ce que je hais. » Proverbes 8 :13. « Heureux tout homme qui craint l'Éternel, qui marche dans ses voies. » Psaumes : 128. « Heureux l'homme qui craint l'Éternel, qui trouve un grand plaisir à ses commandements. » Psaumes : 112.1. « La crainte de l'Éternel augmente les jours, mais les années des méchants sont abrégées. » Proverbes : 10.27. « Puis il dit à l'homme : Voici, la crainte du Seigneur, c'est la sagesse ; s'éloigner du mal, c'est l'intelligence. » Job : 28.28. « La crainte de DIEU est le commencement de la sagesse. » Proverbes : 1.7. « Elle est une source de vie, pour détourner des pièges de la mort. » Proverbes : 14.27. Comprenons que craindre DIEU, c’est mettre en pratique les règles, lois et enseignements de DIEU ; c’est penser positivement. En effet, la Pensée positive vient ou provient de l’Amour. C’est la Puissance Emplie Naturellement de la Sagesse qui Elève à l’Existence synonyme de notre PERE Eternel.

Pour réussir dans le combat contre Satan l’Ennemi, l’Homme pécheur doit donc avoir cette crainte de DIEU qui peut aussi se comprendre comme la CRoyance en l’Amour Indestructible, Incommensurable qui Transmet l’Existence, que transmet l’Existence. L’Homme pécheur doit CRoire à l’Amour qui Illumine Naturellement ou normalement Toute Existence. A travers cette doléance, nous reconnaissons que la Soif d’Aimer fait Germer et grandir les ESSences de l’Esprit par l’Esprit, avec l’Esprit, dans l’Esprit et pour l’Esprit. Autrement dit la Sainte Adoration, la sainte acceptation, la sainte admiration Garantissent, l’Envol, l’entrée des Serviteurs Sincères à l’Existence, dans l’Existence, pour l’existence, avec le concours ou l’aide de l’existence[21]. « Maintenant, Israël, que demande de toi l’Eternel, ton Dieu, si ce n’est que tu craignes l’Eternel, ton DIEU, afin de marcher dans toutes ses voies, d’aimer et de servir l’Eternel, ton Dieu, de tout ton cœur et de toute ton âme ; » Deutéronome 10:12.

A travers cette doléance, nous comprenons que nous demandons la grâce de la foi, de la foi inébranlable ; cette Force Ouverte Inégalable, indestructible qui illumine l’âme et éclaire le corps. Pour bien mener ce combat spirituel, nous demandons aussi implicitement toutes les autres armes de DIEU. « Au reste, fortifiez-vous dans le Seigneur, et par sa force toute-puissante. Revêtez-vous de toutes les armes de DIEU, afin de pouvoir tenir ferme contre les ruses du diable. Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes. C’est pourquoi, prenez toutes les armes de DIEU, afin de pouvoir résister dans le mauvais jour, et tenir ferme après avoir tout surmonté. Tenez donc ferme: ayez à vos reins la vérité pour ceinture; revêtez la cuirasse de la justice; mettez pour chaussure à vos pieds le zèle que donne l’Évangile de paix; prenez par-dessus tout cela le bouclier de la foi, avec lequel vous pourrez éteindre tous les traits enflammés du malin; prenez aussi le casque du salut, et l’épée de l’Esprit, qui est la parole de DIEU. Faites en tout temps par l’Esprit toutes sortes de prières et de supplications. Veillez à cela avec une entière persévérance, et priez pour tous les saints. » Eph 6 :10-18.

 « Suscite en nous repentance et conversion sincères »

 La prise de conscience de la repentance et de la conversion sincères par le pécheur est le début de toute expérience de vie spirituelle, de tout engagement chrétien authentique. Dans le processus de la retransformation des Hommes et de la récupération de la terre encore appelé processus des 7 R[22] qui permet au pécheur de retrouver son état de sainteté initiale et d’arriver au rassemblement, les étapes de la repentance, du repentir, du rejet sont primordiales.

« Suscite en nous repentance… » En effet, c’est le pécheur éveillé qui dit sincèrement « oui » à la repentance, au repentir et se détourne des œuvres négatives. C’est La REconnaissance des PENchants Ténébreux qui suscite en lui l’engagement au changement d’esprit et lui Apporte Naturellement le Calme, le courage dans l’Existence ; C’est le REgret (ou le remords) et le rejet des PENchants Ténébreux qui l’Illuminent et le Ressuscitent  réellement ; C’est le Pécheur Averti qui se convertit et Retourne à DIEU, Origine des Naissances. C’est le Pécheur Animé du Réel qui remplit son Devoir en Obéissant à DIEU Normalement.  C’est le Pécheur Averti qui se Renouvelle par DIEU, avec DIEU et pour DIEU, l’Onction Naturelle. C’est le Partage de l’Amour par le Pécheur Averti qui Refoule éternellement (en Enfer) le Diable, Origine des Nuisances ; c’est le Partage de l’Amour, PAssage obligatoire Régi par DIEU, qui Offre aux Désobéissants une Nouvelle Naissance et rassemble dans le divin ; C’est le REtour du Pardon (au PERE) qui ENTraîne Illumination et Réconciliation.

C’est pourquoi, nous demandons dans cette doléance à notre PERE de susciter en nous la repentance, le repentir, le rejet des péchés, ces bonnes dispositions, ces meilleurs sentiments et attitudes qui constituent la démarche de conversion. « Si mon peuple, celui qui porte mon nom, s'humilie, prie et me cherche et s'il renonce à ses mauvaises voies, je l'écouterai du haut du ciel, je lui pardonnerai son péché et je guérirai son pays. » 2 Chroniques 7,14.

« … et conversion sincère » L’exigence de la conversion est au cœur de notre foi et  de notre engagement chrétien. Citons quelques exemples dans les Saintes Ecritures: « En ces temps là paru Jean Baptiste prêchant dans le désert de Judée. Il disait : repentez-vous, car le royaume des cieux est proche » Mt 3:1-2. « Dès ce commencement, Jésus commença à prêcher et à dire : Repentez-vous car le Royaume des cieux est proche » Mt 4 :17. « Pierre leur dit: «Repentez-vous et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ pour le pardon de vos péchés, et vous recevrez le don du Saint-Esprit.» Actes 2:38.

La démarche de conversion permet d’entrer en guerre contre l’Ennemi synonyme du Vieil homme pour le combattre et le conduire en Enfer, dans l’étang ardent de feu et de soufre. Par la conversion, une conversion sincère, soulignons bien l’adjectif qualificatif  sincère, nous naissons de nouveau et devenons des serviteurs ou des artisans d’Amour, de Paix et de Lumière

 « Conduis, assiste et protège Tes fidèles serviteurs »

Cette doléance particulière concerne les « serviteurs fidèles ». Dans la Sainte vigne de NSSJC coexistent deux catégories de serviteurs à savoir : les serviteurs fidèles et les serviteurs infidèles.

Les serviteurs infidèles sont les paresseux, les mauvais, les tièdes ou les hypocrites que le Seigneur vomit. Ces tièdes représentent le mélange du bon grain et de l’ivraie, le monde de l’amalgame où la séparation n’a pas encore eu lieu. Satan et sa légion de ténébreux (les froids) y évoluent à visages masqués en attendant leur mise à nu et leur refoulement conséquent en Enfer. Ces pécheurs non repentants n’ont pas besoin de protection particulière en raison du fait qu’ils se sont constitués consciemment ou non alliés de la partie adverse. Ils ont choisi le camp de la partie adverse, se soustrayant ainsi provisoirement de l’influence de l’Amour. C’est l’enfant prodigue qui dilapide encore ses biens. Cette catégorie n’inquiète donc pas la partie adverse qui l’utilise à son gré.

Les serviteurs fidèles par contre sont les serviteurs sincères. Ils sont simples, vrais, bouillants, violents, zélés, bons, etc. Par leur fidélité, ils manifestent une foi inébranlable ou une Force Inimaginable qui délivre des ténèbres. Ce sont des chasseurs, c'est-à-dire des CHrétiens Animés de la Sagesse qui Saccagent et Enlèvent de l’Utopie Rebelle ; des Chrétiens qui Honorent et Adorent leur Seigneur et Sauveur en Esprit, l’Unique Roi ; des Combattants de la Haine  qui Aiment et Sauvent Sagement les Enfants de l’Unique Roi. Ce sont des apôtres c’est-à dire des Ames Promptes à l’Obéissance qui TRavaillent pour l’Ensemble. Ce sont eux qui sont redoutés par la partie adverse qui multipliera les persécutions contre eux. Ils sont la cible des attaques de cette partie adverse qui tentera de les démobiliser et de les empêcher d’accomplir leur mission. « Et le dragon fut irrité contre la femme, et il s'en alla faire la guerre au restes de sa postérité, à ceux qui gardent les commandements de DIEU et qui ont le témoignage de Jésus. »Ap12 :17 C’est pourquoi ils ont besoin de protection particulière. Parce qu’ils sont bouillants et non tièdes ou froids, ils sont les vrais artisans de ce nouveau monde en construction. Ils sont les vecteurs du grand rassemblement dans UN.

Les Saintes Ecritures font l’éloge des serviteurs fidèles dans les Evangiles de Mathieu et de Luc. Ainsi nous sont donnés en exemple les « bons et fidèles serviteurs » de la parabole des talents (Mat 25:14-30) et de la parabole des mines (Luc 19:11-28) ; les « serviteurs fidèles et prudents » (Mathieu 24, 36-51 et Luc 12 : 35- 48). « Les serviteurs fidèles», ces combattants de l’Amour, de la Lumière, de la Paix doivent bénéficier d’une attention, d’une protection particulière de la part de notre PERE.

 « Pour que s’installent éternellement dans le monde toutes les vertus et bonnes dispositions … »

L’objectif du combat est rappelé pour que nul n’en ignore : c’est la mise en place d’un monde nouveau qui doit remplacer le vieux monde. Ce monde nouveau qui se caractérise par l’expansion des vertus et bonnes dispositions ; ce monde où le Maître Offre Naturellement des Dons à ses Enfants, c'est-à-dire les grâces, les vertus, les bienfaits, les richesses etc.  Le vieux monde qui disparait est celui du « Maître qui Offre Naturellement des Exactions » c’est le monde souillé par Satan, le monde négatif. Et pour permettre l’avènement du monde nouveau, le Maître (PE)  Ordonne Naturellement le Déguerpissement de l’Ennemi; Il (NSSJC) Opère Naturellement le Déguerpissement de cet Ennemi et Il (ESC) Offre Naturellement la Délivrance à ses Enfants.

Nous savons que le sermon sur la montagne des béatitudes est au cœur de la foi et de l’espérance chrétienne (Mat 5). Saint Paul nous parle de la transformation de l’homme qui doit passer du Vieil homme à l’Homme nouveau en nous exhortant à vivre, non selon la chair mais selon l’Esprit.  « Mais le fruit de l'Esprit, c'est l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance; Galates 5 :22. Saint Jean nous décrit la nouvelle Jérusalem, comme étant incompatible avec les vices et souillures : « heureux ceux qui lavent leurs robes afin d’avoir droit à l’arbre de vie et d’entrer par les portes dans la ville ! Dehors les chiens, les enchanteurs, les impudiques, les meurtriers, les idolâtres et quiconque aime et pratique le mensonge ! » Ap 22, 14-15. Le combat à mener par les serviteurs fidèles doit donc aboutir à l’installation et à l’expansion de ce monde nouveau où les vertus et les bonnes dispositions règnent.

 « …et que désormais les cieux et la terre ne forment plus qu’UN Tout dans ton Amour »

La finalité du combat ou de la mission assignée à tous les Hommes est énoncée dans cette formulation. Rappelons que notre PERE est le Créateur du Ciel, de la terre, de la mer, des Enfers et de tout ce qui s’y trouve de bon, de bien, de beau, des univers invisible et visible lumineux. La création de DIEU a été souillée par Satan, l’Adversaire, l’Ennemi. Mais, selon les desseins de notre PERE, la partie de la création qui a été souillée retrouvera son état de sainteté initiale et formera UN avec l’autre partie (restée pure).

En effet, Quand l’ESPRIT de DIEU planait sur les eaux[23], et que Le PERE Eternel, dans Ses desseins d’Amour et par Sa Toute-puissance, a séparé la Lumière d’avec les ténèbres[24] , l’objectif visé était de changer les données  à savoir: déloger Satan le Diable et tous les Ténébreux qui s’étaient établis dans les abîmes sous Ses yeux et les refouler éternellement en Enfer[25] pour leur rassemblement dans cet étang ardent de feu et de soufre. La terre servant de lieu d’escale de Satan dans cette opération de refoulement ; elle devait être donc souillée provisoirement. Nous comprenons tout l’enjeu du combat du pécheur repentant qui est de contribuer à la réalisation de cet objectif final. Car dans le processus de la retransformation des Hommes et de la récupération de la terre, l’Homme saint et pur au départ de la création mais dans l’ignorance (T1, H1) et qui est devenu provisoirement pécheur, synonyme de vices et mauvaises tendances (T2, H2) doit redevenir saint et pur ; cette fois-ci dans la connaissance (H3 T3).

« …et que désormais les cieux et la terre ne forment plus qu’UN Tout dans Ton Amour » La Terre redevient pure comme le Ciel quand Satan et ses acolytes sont mis hors d’état de nuire par la repentance et la conversion sincères de chaque homme et de chaque femme ; de tous les hommes et de toutes les femmes. Les temps sont accomplis. Le combat en cours permet donc que le ciel et la terre forment UN[26]. UN : Unique Nature, Unique Nation ; cet état où Tout est récapitulé dans le grand Amour. C’est la phase du Rassemblement qui conduit au Royaume. Rassemblement synonyme de FEU : le Fruit, l’Esprit Unificateur qui entraîne union (entre créature) et unité (avec DIEU)

Les Saintes Ecritures nous décrivent ce mystère du rassemblement dans le Royaume de notre PERE. Dans l’Apocalypse de Saint Jean par exemple, il est écrit : « Puis, je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre ; car le premier ciel et la première terre avait disparu, et la mer n’était plus. Et je vis descendre du ciel, d’auprès de DIEU, la ville sainte, la nouvelle Jérusalem, préparée comme une épouse qui s’est parée pour son époux. Et j’entendis du trône une forte voix qui disait ; voici le tabernacle de DIEU avec les Hommes ! Il habitera avec eux et ils seront son peuple, et DIEU lui-même sera avec eux. Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu » Ap 21, 1-4.

« Car c’est à Toi, rien qu’à Toi seul, PERE Eternel, DIEU unique et créateur, qu’appartiennent le Règne, la Toute-puissance et la gloire pour les siècles des siècles Amen » :

Quel bel épilogue pour cette prière que nous avons médité comme une chanson d’Amour et de combat ! En ces temps de la fin de l’amalgame et de la confusion, nous reconnaissons et proclamons ici non seulement certains attributs spécifiques et pertinents de notre PERE, mais aussi et surtout la place qui est Sienne.

« Car c’est à Toi,…PERE Eternel, DIEU unique et créateur, qu’appartiennent le Règne, la puissance … »  Notre PERE d’Amour est Eternel : « Avant que les montagnes fussent nées, et que tu eusses créé la terre et le monde, d'éternité en éternité tu es DIEU » (Psaume 90:2). Il est DIEU : le Décideur Indestructible, Incomparable qui est Unique. Il n’y en a pas deux. « Écoute, Israël! L’Éternel, notre DIEU, est le seul Éternel » Deutéronome 6:4. Il est le créateur de tout ce qui est bon, beau et bien. « C'est toi, Éternel, toi seul, qui as fait les cieux, les cieux des cieux et toute leur armée, la terre et tout ce qui est sur elle, les mers et tout ce qu'elles renferment. Tu donnes la vie à toutes ces choses, et l'armée des cieux se prosterne devant toi. » Néhémie 9:6. Il a été, Il  est et Il sera au dessus de tout. « Tous les habitants de la terre ne sont à ses yeux que néant : il agit comme il lui plaît avec l'armée des cieux et avec les habitants de la terre, et il n'y a personne qui résiste à sa main et qui lui dise : Que fais-tu ? » (Daniel 4:35).  Tout ceci doit nous être rappelé pour que nous le gravions dans nos cœurs en ces temps de la grande confusion.

 «… C’est à Toi, rien qu’à Toi seul,… ». Par cette formule d’insistance, nous proclamons manifestement que toutes ces prérogatives à savoir le règne, la toute-puissance et la gloire lui sont exclusives ; et implicitement, que les prétentions de l’Insensé ou de la partie adverse sont sans objet. Nous comprenons bien que notre PERE seul mérite d’être loué, adoré, glorifié. En ce domaine, il n’y a pas de concurrence. « Qui est comme toi parmi les dieux, ô Éternel ? Qui est comme toi magnifique en sainteté, Digne de louanges, Opérant des prodiges ? » (Exode 15:11). Assurément personne ! Personne n’a été, personne n’est comme DIEU et jamais personne ne sera comme Lui. Le Prétentieux, l’Usurpateur « l’a appris »[27] et continue de « l’apprendre » à ses dépens. Sa puissance ne se déploie surtout que dans la mesure où l’Homme est encore ignorant.  Mais que vaut cette puissance devant la Toute-puissance de notre PERE ? NTSM appelle cette « puissance » la fausse force.

Avis aussi aux Hommes qui n’ont pas encore compris cette vérité ; et qui se laissent encore berner par Satan, qui se laissent séduire par sa fausse force. L’Homme devrait prendre conscience de la mission qui lui a été confiée par son PERE d’Amour et se mettre au travail sans chercher à se substituer ou à rivaliser son Créateur. C’est en accomplissant humblement sa mission, en ayant la crainte de l’Eternel qu’il retrouve la grandeur que le PERE lui a donnée. « Qu'est-ce que l'homme, pour que tu penses à lui, le fils d’un homme, que tu en prennes souci ? Tu l'as voulu un peu moindre qu’un dieu, le couronnant de gloire et d’honneur. Tu l’établis sur les œuvres de tes mains, Tu mets toutes chose à ses pieds » Psaume 8 :5-7.

« ... et la gloire pour les siècles des siècles Amen » Dans l’ordre de la création, de la grâce et de la gloire, chaque composante occupe sa place et joue son rôle. Cet ordre s’exprime dans l’indissociabilité, l’interdépendance et l’harmonie. Oui dans le Royaume de notre PERE, Tout est Amour, Tout est gloire. La Grandeur Libératrice OInt le ou la REsponsable (PE). La Grâce Libère l’Onction et Illumine le ou la REsponsable (NSSJC). La Grace Lave et OInt le ou la REsponsable (ESC). La Grandeur ou la grâce Louée Illumine Réellement l’Existence ou bien La Guérison Libère l’Onction et Irradie Réellement l’Existence (Hommes).

Nous voyons donc que c’est en obéissant et en louant notre PERE que nous sommes accomplis. C’est en glorifiant notre PERE que les Hommes sont glorifiés. « La gloire de DIEU sera notre chant: "Tu es digne, notre Seigneur et notre DIEU, de recevoir la gloire et l'honneur et la puissance ; car tu as créé toutes choses, et c'est par ta volonté qu'elles existent et qu'elles ont été créées » (Apocalypse 4:11). « J'ai béni le Très-Haut, j'ai loué et glorifié celui qui vit éternellement, celui dont la domination est une domination éternelle, et dont le règne subsiste de génération en génération. » (Daniel 4:34). « C'est de lui, par lui, et pour lui que sont toutes choses. À lui la gloire dans tous les siècles ! Amen ! » (Romains 11 :36). « Toutes les créatures qui sont dans le ciel, sur la terre, sous la terre, sur la mer, tous les êtres qui s'y trouvent, je les entendis s’écrier: «A celui qui est assis sur le trône et à l'Agneau soient la louange, l'honneur, la gloire et la domination, aux siècles des siècles!» Ap 5 :13.


[15] « Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera. Résistez-lui avec une foi ferme, sachant que les mêmes souffrances sont imposées à vos frères dans le monde» 1 Pi 5 :8-9

[16] Il faut comprendre qu’au moment où DIEU crée l’Homme (7e jour), la Terre est déjà souillée par Satan à travers les Anges déchus. Nous savons qu’il y a eu combat au Ciel entre Saint Michel Archange et les Anges rebelles (le tiers des Anges de DIEU). C’est ce combat qu’évoque le livre de l’Apocalypse (Ch 12 ; 7-9) La conversation  entre Lucifer et Satan qui a précédée ce combat et qui est à l’origine de l’entrée du mal (Satan et tous les êtres ténébreux) dans le Royaume de notre PERE nous a été révélée. Vous pouvez retrouver cette conversation sur ce site à la rubrique « Enseignements et Révélations ».  [17] Voir l’article « Cœur humain, Cœur spirituel et Processus de la retransformation des Hommes et de la récupération de la Terre  [18] (Cf. Conversation entre Lucifer et Satan)

[19] Il nous a été révélé qu’au moment où l’ESPRIT de DIEU planait sur les eaux (Cf. Gn. 1,2,) le PERE Eternel, dans Ses desseins d’Amour et par Sa Toute-puissance, a séparé la Lumière d’avec les ténèbres[5] (Cf Gn 1 :3-4) en vue de changer les données : déloger Satan le Diable et tous les Ténébreux qui s’étaient établis dans les abîmes sous Sa vue et les refouler éternellement en Enfer (C’est la seconde mort de Satan. Cf. Ap. 20,14 ; 21,8) pour leur rassemblement dans cet étang ardent de feu et de soufre.

[20]  Vous pouvez lire aussi les paraboles de la brebis égarée, de la drachme perdue, de l’enfant prodigue (Lc 15 :1-32) [21] Existence signifie : Exactitude Incomparable du Suprême, source de tout ensemble comme  essence

[22] Ce processus comporte les étapes suivantes : 1-REPENTANCE 2-REPENTIR 3-REJET 4-REPARATION 5- RECONCILIATION 6- RASSEMBLEMENT 7-ROYAUME

[23] Cf. Gn. 1,2 [24] Cf  Gn 1 :3-4 [25] C’est la seconde mort de Satan. Cf. Ap. 20,14 ; 21,8

[26] « Je suis l’Âme de ton âme. Tu es l’âme de mon Âme. Ton prochain est l’âme de ton âme et l’âme de mon Âme. Je suis l’Âme de l’Âme Universelle. Nous formons UN parce que nos âmes viennent et sont de l’Âme Universelle. NTSM et Moi-même et vous, nous venons tous de l’Âme Universelle. A méditer dans le sens du connais-toi toi-même en y associant toute la Cour céleste… » Message de NSSJC du samedi 17 novembre 2007 [27] Mais l’Ignorant avec grand I est-t-il capable d’apprentissage ?

Conclusion

Cette brève méditation nous a permis de mettre en relief quelques vérités  véhiculées dans la nouvelle version du notre PERE sous l’éclairage de deux paradigmes conceptuels, spirituels à savoir : l’Amour et le combat.

Nous avons essayé de montrer que cette prière qui nous permet de prendre conscience de l’Amour de DIEU peut également nous aider à répondre « oui » à cet appel de l’Amour. L’Amour commence, l’Amour achève. C’est l’Alpha et l’Oméga. C’est l’expérience spirituelle de la réponse de l’Homme à l’Amour de DIEU que nous célébrons en quelques mots dans cette nouvelle formulation. L’annonce de la Bonne nouvelle y trouve une forme condensée : DIEU nous aime et Il nous a sauvés des griffes de Satan par son Fils crucifié. Nous retournons cet Amour à notre PERE en nous impliquant dans ce combat spirituel qui vise à mettre hors d’état de nuire notre Ennemi éternel. Nous nous impliquons sincèrement dans ce combat contre Satan, ce combat exaltant qui glorifie notre PERE Créateur et qui nous glorifie.

La révélation de cette nouvelle formulation de la prière du « notre PERE » peut, de notre point de vue, être considérée comme une des grâces majeures accordée par le grand Ciel à l’humanité pour élever la conscience et le confort spirituel de celle-ci en ces temps de l’accomplissement. Son utilisation ou sa récitation, sa méditation et son appropriation contribueront à renforcer notre pratique chrétienne et notre vie de foi, d’espérance et de charité[28]. Cette nouvelle version doit être considérée comme une transcription plus claire de la prière que NSSJC nous a enseignée. Car elle nous permet de la comprendre en profondeur, d’en apprécier les richesses et les trésors.

 Nous souhaitons que les explications et les éclairages données dans cette méditation permettront à nos lecteurs et lectrices d’apprécier cette richesse, de découvrir les mystères cachés dans la Prière du « Je T’aime Ô PAPA ». L’ESPRIT SAINT, notre Consolateur, qui renouvelle la face de la terre, est en œuvre. Il nous aide. « Je vous ai dit ces choses pendant que je demeure avec vous. Mais le Consolateur, l’Esprit-Saint que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit. » Jn 14,25-26.

Permettez-nous de vous exhorter à vous ouvrir et à vous laisser emporter maintenant dans cette nouvelle pentecôte.

Fait à Yaoundé, le dimanche 03 janvier 2021
 


[28] Dans Son message du 14 aout 2005, voici ce que NSSJC dit lui-même de cette nouvelle version du « notre PERE » : « …La nouvelle version du notre PERE vous permet de vous prendre en main, car je parlais en parabole lorsque j’étais parmi vous. Et cette fois-ci, mes enseignements, je vous les transmets le plus simplement possible. Cette nouvelle version du « notre PERE » est complète. Beaucoup d’entre vous l’ont compris de cette manière... »

Date de dernière mise à jour : 09/01/2021