Une nouvelle manière de réciter le chapelet

Introduction

Nous avons déjà eu l’occasion de publier dans ce site les révélations reçues concernant la bonne manière de faire le signe de la Croix. La Sainte Croix est le symbole de Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ (NSSJC). Un signe de Croix bien fait, nous le savons désormais, est une prière.

 Parmi les recommandations de NSSJC à ses disciples, figure en bonne place, entre autres, la prière. Le Maître nous demande de « Veiller et prier sans cesse pour ne pas entrer en tentation » Mt 26,41.

A cet égard, la Bienheureuse Vierge MARIE, Notre Très Sainte MERE (NTSM) est notre modèle. En effet, les Saintes Ecritures nous rapportent par exemple, qu’après le départ du Seigneur à l’Ascension, Elle priait dans la chambre haute avec les Apôtres quand l’ESPRIT-SAINT promis (le Paraclet) est descendu en eux et sur eux (Ac 1,14).

Dans ses manifestations à travers le monde (tant sur le plan du visible que de l’invisible), la MERE de DIEU apparaît souvent avec le Chapelet[1] et nous invite à prier, à beaucoup prier et à bien prier. Ainsi, prier avec le Chapelet qui est son symbole, constitue une autre manière de manifester l’Amour que nous devons avoir envers la MERE de DIEU, Notre MERE.

Dans la présente publication, nous voulons partager avec vous cette autre révélation reçue dans notre milieu concernant la manière de réciter le Chapelet ordinaire[2] et partant, le Rosaire[3].

Nous souhaitons que cette initiative contribue à améliorer la qualité et la puissance de la prière du Chapelet, de la dévotion mariale. Car comme dit la chanson, nous croyons que « Par l’AVE[4] MARIA[5], le péché est détruit… Par l’AVE MARIA, toute grâce nous vient »[6].

Mais avant de présenter le contenu de ladite révélation, il convient de rappeler la manière dont se récite un Chapelet.

 


[1] Chapelet signifie entre autres : 1. Cœur Humble, Aimable, Pacifique, Pauvre qui Prie avec l’Esprit de Lumière est Libre En Tout (positivement) (signification reçue le dimanche 29 avril 2018) 2. Le CHrist APporte l’Esprit de Lumière En Tous (reçu le lundi 30 avril 2018) 3. Le Courageux Honore l’Amour Pur En Louant, En Témoignant (lundi 30 avril 2018) 4. Le CHant d’Amour au Père Engendre, Entraîne LE Temps (de la terreur) 5. Le CHAnt du PEuple de Lumière Envahit la Terre (mardi 3 mai 2018). 

[2] En dehors du Chapelet ordinaire, il existe des chapelets spéciaux tels que Le Chapelet de la Miséricorde divine, la Sainte Face, Le Précieux Sang,  les Sept douleurs de Marie ; les Larmes de Sang, les sept douleurs de Notre Ami et Père nourricier très adorable Saint Joseph, le chapelet des Saints Anges etc.

[3] Rosaire signifie entre autres : 1.AIR de la ROSE  (signification reçue le 24 avril 2002) 2.Responsable OSe Apporter l’Impossible Rédemption à ses Enfants 3.ROi Sage Aime, Illumine, Rassemble ses Enfants 4.Roi Offre la Sagesse Aux Illusionnistes pour leur REtour (à la maison paternelle) (lundi 14 mai 2018)

[4] AVE signifie entre autres : Aimer le Verbe Eternel. 2.  Aimer la Vierge Elevée 3.L’Air de la  VErité Elève  4. Aimer l’Amour Vrai Elève  5 L’Amour Vit Eternellement 6. L’Amour Véritable Ejecte (Satan et tous les ténébreux des créatures de DIEU pour l’Enfer) (significations reçues le samedi 12 mai 2018)

[5] MARIE,  anagramme de AIMER,  signifie entre autres : Merveilleuse Ame du Roi RIche de l’Existence ou Mère Aimée et Reine Irremplaçable dans l’Existence ou encore Modèle Admirable du Roi Inégalable de l’Existence (significations reçues le 2 mai 2003)

[6] Les 3 couplets de cette chanson : 1.Tous les Saints et les Anges le chantent dans les cieux. Qui redit avec eux répond à leurs louanges  2. L’Ave gagne MARIE même encore aujourd’hui. Son Cœur en est ravi et Son Âme attendrie 3.  DIEU même dans sa colère ne peut lui résister. S’Il entend  réciter, de Juge Il devient Père.

Ourladyoftherosary

 

1- Comment récite-t-on habituellement le chapelet?

D’une manière générale, un Chapelet est un objet de dévotion religieuse généralement constitué de grains enfilés sur un cordon formant cercle[7]. Utilisé dans diverses traditions religieuses (sous des noms différents)[8], le Chapelet sert à dénombrer des prières récitées de manière répétitive en égrenant des grains.

Bien connu des chrétiens d’Occident, le mot Chapelet désigne à la fois une prière et l’objet de piété utilisé pour guider cette prière. De ses origines, le Chapelet a gardé son caractère de prière vocale et répétitive, mais c’est aussi une prière méditative. À chaque dizaine est associé un "mystère", c’est à dire l’évocation d’un moment de la Vie du Christ ou de la Sainte Vierge MARIE. (Mystères joyeux, Mystères douloureux, Mystères glorieux).

Rappelons maintenant en quelques points la manière dont se récite généralement le Chapelet catholique[9].

1- Faire le "Signe de Croix"  lentement en portant la main droite au front en disant : « Au nom du Père », puis sur la poitrine en disant : « et du Fils » et enfin de l'épaule gauche à l'épaule droite (catholique romain) ou de l’épaule droite à l’épaule gauche (catholique orthodoxe) en disant : « et du Saint-Esprit », et réciter le "Je crois en Dieu"[10] en tenant fermement le Crucifix dans sa main droite.

2- Réciter le "Notre Père"[11] en tenant le premier gros grain entre le pouce et l'index de la main droite et la Croix au creux de la paume de la même main :

3- Réciter trois fois : "Je vous Salue MARIE"[12] sur les trois premiers petits grains en priant la Très Sainte Vierge MARIE d'intercéder pour nous afin de progresser sur chacune des vertus Théologales : la Foi, l'Espérance et la Charité[13].

4- Réciter le "Gloire au Père"[14]

5- Elever l'intention de prière du Chapelet à réciter, annoncer le premier Mystère[15] et réciter le "Notre Père"

6- Réciter dix fois : "Je vous Salue MARIE" en méditant le Mystère

7- Réciter le "Gloire au Père"

8-Après chaque dizaine (numéros 5, 6 et 7), annoncer le Fruit du Mystère et réciter la Prière suggérée par la Vierge MARIE à Fatima [16]:

9- Annoncer le deuxième Mystère et réciter le "Notre Père"

10- Répéter les numéros 6, 7, et 8. Continuer ainsi pour les troisième, quatrième, et cinquième mystère.

A la fin du Chapelet, réciter une prière de conclusion[17]

Page1chapelet

 


[7] Wikipédia, l'encyclopédie libre. Page consultée le 21:03, février 25, 2018 à partir de http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Chapelet&oldid=145842113.

[8] - Chez les musulmans Le Chapelet est appelé le sabha ou misbaha. Il compte généralement quatre-vingt-dix-neuf grains — correspondant aux 99 noms qualifiant Dieu — ou cent grains parfois séparés en trois parties de trente-trois grains chacune (ceci par trois séparateurs : un grand et deux petits). Le tesbih (se prononce « tespi ») est un Chapelet musulman d'origine turque à 33 grains (1 grain égal 3 grains donc équivalent à 99 grains).

- Dans l’hindouisme, le jaîinisme et le boudhisme le Chapelet est appelé mâlâ. Il est appelé également nenju juzu ou yu-dsu en Extrême –Orient. Il compte cent-huit grains (27 dans l'amidisme) qui ont une signification symbolique.

- Le sikhisme utilise également une forme de mâlâ ainsi qu'une corde à quatre-vingt-dix-neuf nœuds.

[9] http : site-catholique.fr /index.php ?post/comment-réciter le Chapelet-catholique

[10] Le Credo de Nicée Constantinople :
Je crois en un seul Dieu, le Père tout puissant, créateur du ciel et de la terre, de l'univers visible et invisible. Je crois en un seul Seigneur, Jésus Christ, le Fils unique de Dieu, né du Père avant tous les siècles : Il est Dieu, né de Dieu; lumière, née de la lumière; vrai Dieu, né du vrai Dieu; Engendré non pas créé, de même nature que le Père ; et par lui tout a été fait. Pour nous les hommes, et pour notre salut, il descendit du ciel; Par l'Esprit Saint, il a pris chair de la Vierge MARIE, et s'est fait homme. Crucifié pour nous sous Ponce Pilate, Il souffrit sa passion et fut mis au tombeau. Il ressuscita le troisième jour, conformément aux Ecritures, et il monta au ciel; il est assis à la droite du Père. Il reviendra dans la gloire, pour juger les vivants et les morts et son règne n'aura pas de fin. Je crois en l'Esprit Saint, qui est Seigneur et qui donne la vie; il procède du Père et du Fils. Avec le Père et le Fils, il reçoit même adoration et même gloire; il a parlé par les prophètes. Je crois en l'Eglise, une, sainte, catholique et apostolique. Je reconnais un seul baptême pour le pardon des péchés. J'attends la résurrection des morts, et la vie du monde à venir. Amen

Ou Le Credo : symbole des Apôtres
Je crois en Dieu, le Père tout-puissant, Créateur du ciel et de la terre. Et en Jésus Christ, son Fils unique, notre Seigneur ; qui a été conçu du Saint Esprit, est né de la Vierge MARIE, a souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié, est mort et a été enseveli, est descendu aux enfers ; le troisième jour est ressuscité des morts, est monté aux cieux, est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant, d'où il viendra juger les vivants et les morts. Je crois en l'Esprit Saint, à la sainte Église catholique, à la communion des saints, à la rémission des péchés, à la résurrection de la chair, à la vie éternelle. Amen

[11] Notre Père, qui êtes aux cieux, que Votre Nom soit sanctifié, que Votre règne vienne, que Votre volonté soit faite sur terre comme au ciel. Donnez-nous aujourd'hui notre pain de chaque jour. Pardonnez-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensé, et ne nous laissez pas entrer en tentation mais délivrez-nous du mal. Amen

[12] Je vous salue MARIE, pleine de grâces, le Seigneur est avec Vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de Vos entrailles, est béni. Sainte MARIE, Mère de Dieu, priez pour nous, pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amen

[13] Exemple d'une Prière d'intercession à MARIE pour le premier petit des trois grains : « Demandons à MARIE de nous aider à progresser dans notre Foi »

[14] Gloire au Père, au Fils, et au Saint-Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, dans les siècles des siècles. Amen

[15] Par exemple « Nous Vous offrons, Seigneur Jésus, cette (première) dizaine, en l'honneur de (l'Annonciation), et nous Vous demandons, par ce mystère et par l'intercession de votre Très Sainte Mère, la grâce (de l'humilité) ».

[16] - Annoncer le Fruit du Mystère : "Grâce du Mystère de (l'humilité pour l'Annonciation), descendez dans nos âmes. Amen"
- Réciter la Prière suggérée par la Vierge MARIE à Fatima : "O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, sauvez-nous du feu de l'enfer, et conduisez au Ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre Sainte miséricorde."

[17] Exemples de prières de conclusion :

Salut, ô Reine, Mère de miséricorde, notre vie, notre douceur, notre espérance, salut ! Enfants d’Ève, malheureux exilés, nous crions vers vous, nous soupirons vers vous, gémissant et pleurant dans cette vallée de larmes.  Ô notre Avocate, tournez vers nous vos regards miséricordieux.  Et, au sortir de cet exil, montrez-nous Jésus, le fruit béni de vos entrailles. Ô clémente, ô charitable, ô douce Vierge MARIE !

Mon âme sera parfumée de ciel, si elle est touchée par vous, ô MARIE.  Éloignez de moi tout attachement au péché, tout reste de mal qui fermente au fond de mon âme.  Faites-moi respirer une atmosphère de pureté, de bonté et de vertu, donnez-moi la nausée du monde et de ses faux plaisirs.  Et faites que toute ma journée se réalise selon les désirs de votre Cœur très pur.  Amen

2- Les repères historiques de la révélation

L’essentiel de cette révélation concernant la manière de réciter le Chapelet a été reçu  dans notre milieu en mai de l’an 2000, ce mois que nous savons être celui des apparitions de NTSM dans le monde.

Le Jeudi 11, pendant la récitation de son Rosaire quotidien (précisément au niveau du 3eme mystère douloureux), Amour MARIE Raymonde (AMR) reçoit l’inspiration selon laquelle la récitation du  Chapelet se fera avec les nouvelles versions des prières du « Notre Père » et de «  l’Ave Maria » dans l’ordre suivant :

-          D’abord le PERE (Je T’aime PAPA), puis le FILS (Je T’aime mon Jésus) et la Très Sainte MERE (Je T’aime MAMAN) [18]

-          Réciter le gloire au PERE, au FILS et au SAINT-ESPRIT

-          Réciter les 10 grains

-          Réciter le Gloria

-          Annoncer le mystère concerné… et ainsi de suite.

Le soir de ce jour, AMR demande au Ciel de lui révéler le commencement du Chapelet. Pendant sa prière, voici ce qu’elle reçoit :

-          Sur la Croix : réciter le « je crois en DIEU »

-          Espace vide : réciter le « je confesse à DIEU »

-          Gros grain : réciter le « Je T’aime PAPA »

-          Espace vide : faire le signe de la Croix et réciter le « Je T’aime mon Jésus »

-          3 Petits grains : réciter le « Je T’aime MAMAN »

-          Espace vide : réciter le « Gloire au PERE… » et annoncer le mystère concerné

Ce même jour,  avant le coucher, AMR pose la question suivante : Pourquoi saute-t-on l’ovale qui est à l’intersection du Chapelet et qu’est-ce que cela représente ou signifie ?

Le Vendredi 12 à 8 h 09mn, sans même plus y penser, elle reçoit la réponse suivante : « l’ovale ou le Cœur portant la MERE et le FILS signifie que le PERE, le FILS et le SAINT-ESPRIT sont avec NTSM ainsi qu’il est énoncé dans la nouvelle manière de réciter l’AVE MARIA. Cette réalité spirituelle est matérialisée par les 3 bouts de corde du Chapelet qui rentrent dans la partie ovale. La MERE divine est au centre et est le centre de la TRINITE. En même temps, la Sainte MERE abrite ou est la demeure de la TRINITE Sainte avec qui Elle forme UN [19] ».

Cette révélation qui nous enseigne sur la place qu’occupe NTSM au sein de la TRINITE peut être résumée d’une autre manière à travers la formule suivante :

« Au commencement était la Femme (a)

Et la Femme était avec DIEU (b)

Et la Femme était et  est en DIEU (c)

Elle était au commencement avec DIEU (d) »[20].

En utilisant le Grand Triangle, le Triangle du PERE pour symboliser DIEU et le cercle, symbole du gène féminin, pour représenter la Femme[21] qui est NTSM, l’on peut facilement visualiser cette réalité spirituelle.

Page5chapelet

Le mardi 16, entre 8h et 8h30mn, AMR reçoit des précisions supplémentaires sur le Chapelet:

  •   Baiser la Croix du Chapelet avant de commencer à le réciter.
  •   Respecter l’ordre de la hiérarchie à l’introduction du Chapelet, en commençant par l’ESPRIT-SAINT, car Il est la courroie de transmission.
  •   Réciter le Confiteor  (se reconnaître pécheur en confessant ses péchés), toujours au niveau de l’introduction,  avant de s’adresser au PERE. Continuer avec la prière au FILS, la prière à la Très Sainte MERE et enfin conclure avec le Gloire au PERE…
  •   Adjoindre l’expression « je T’aime » au début de la prière à chaque personne de la TRINITE (PERE, FILS, SAINT-ESPRIT) et à Notre Très Sainte MERE.
  •  Baiser La TRINITE représentée dans le Chapelet par la forme ovale ou la forme du cœur qui se trouve à l’intersection chaque fois qu’on arrive à Elle (entrée et sortie).

[18] Ces   prières révélées ont déjà été publiées  dans le site stella-matutina-cameroun.com sous la rubrique « Prière »

[19] Cette vérité  énoncée le jeudi 12 mai 2000 est reprise le lundi 13 août 2001 de manière plus explicite ainsi qu’il suit : « La Sainte MERE, nous le confirmons, est au centre et est le centre de la TRINITE. Elle reçoit les grâces venant du PERE, les grâces venant du SAINT-ESPRIT, les grâces venant de son FILS (NSSJC). C’est pour cela qu’Elle est pleine de grâces. Le PERE, le FILS et le SAINT-ESPRIT sont avec Elle. Elle est la trésorière de la Sainte TRINITE. Toutes les grâces passent par Elle pour être déversées sur la terre et dans les abîmes. La Sainte MERE est au cœur et est le Cœur de la TRINITE, donc la TRINITE abrite la Sainte MERE.

La Sainte MERE abrite et est la demeure de la Sainte TRINITE. Elle forme UN avec la Sainte TRINITE. On peut dire qu’à Elle seule, Elle abrite trois puissances ou encore qu’Elle est trois fois Puissante ou Elle est triplement Puissante, donc Elle est Toute-puissante. La TRINITE sans la Sainte MERE est incomplète. La Sainte MERE sans la TRINITE est incomplète aussi. La Sainte MERE est avec la TRINITE et en même temps avec Ses enfants sur la Terre  et dans les abîmes. Sa vibration envahit tout l’Univers »

[20] Voir message du mercredi 04 décembre 2002

[21] A titre de rappel, le mot Femme signifie « Fleur Essence Même du Maître de l’Existence » Il faut comprendre qu’en l’appelant Femme, ceci au moment où NSSJC s’adressait à NTSM ( Jn 2,4 ), c’était pour indiquer la place qu’Elle occupe au sein de la TRINITE. NTSM est la Femme, l’Unique, Bénie entre toutes les femmes. C’est une Créature exceptionnelle. Dans les Saintes Ecritures (Voir Apocalypse 12) , Elle est présentée comme la Femme vêtue de Soleil, la Lune sous ses pieds et portant une couronne de 12 étoiles… NTSM est Lumière. Elle baigne dans la Lumière. Elle vit dans la Lumière. C’est vraiment une Créature exceptionnelle.

3- Présentation de la nouvelle manière de faire le Chapelet et le Rosaire

La nouvelle manière de réciter le Chapelet a été utilisée pour la première fois le samedi 27 mai 2000. Au cours de cette cérémonie de sortie, un Rosaire a été égrené.

Pour préparer ladite sortie, 200 photocopies des nouvelles prières sont tirées et placées 3 jours avant (c’est-à-dire le mercredi 24 mai),  sous la Croix et l’icône de notre Très Sainte MERE.

Dans notre milieu, la pratique de cette récitation du Chapelet s’est enrichie sous l’inspiration de l’ESPRIT-SAINT, au fur et à mesure de l’évolution de notre mission,  avec notamment l’ajout de l’expression « Ô » qui signifie « Amour » au début de chaque invocation. Par ailleurs, les anciennes prières ont été enrichies et de nouvelles ont vu le jour[22].

Avant de parler du Rosaire, nous vous présentons ci-après en quelques points cette nouvelle manière de réciter le Chapelet dans sa forme actuelle.

 


[22] Toutes ces prières se trouvent sur le site web stella-matutina-cameroun.com sous la rubrique « prière » sous le titre « invocations du 1er temps et du Chapelet »

La nouvelle manière de réciter le chapelet

1-      Au début du Chapelet, baiser la Sainte Croix sur les deux faces

2-      Sur la Croix : réciter le « Je crois en un seul DIEU… » 

3-       Espace vide : réciter le « Je confesse à DIEU Tout-Puissant … »

4-      Gros grain : réciter  le « Je T’aime Ô ESPRIT-SAINT », puis réciter le : « Je T’aime Ô PAPA » suivi du signe de Croix

5-      Espace vide : réciter le : « Je T’aime Ô mon Amour, mon Seigneur… JESUS-CHRIST »

6-      3 Petits grains : réciter 3 « Je T’aime Ô MAMAN »,  suivi des autres invocations[23]

7-      Espace vide: réciter le « Gloire au PERE… » et annoncer la 1ere dizaine ou le  1er mystère

8-      Gros grain : réciter le « Je T’aime Ô PAPA » suivi du signe de Croix

9-      Espace vide : réciter le « Je T’aime Ô mon Amour, mon Seigneur… JESUS-CHRIST »

10-  Sur la médaille (l’ovale ou le Cœur) : baiser la TRINITE sur les deux faces

11-  Espace vide : Réciter le « Gloire au PERE … »

12-  10 petits grains : Réciter 10 « Je T’aime Ô MAMAN »

13-  Espace vide : Réciter le «Gloire au PERE… » et annoncer le 2eme mystère

14-  Gros grain : Réciter le «Je T’aime Ô PAPA » suivi du signe de Croix

15-  Espace vide : Réciter le « Je T’aime Ô mon Amour, mon Seigneur…JESUS-CHRIST »

16-  10 petits grains : Réciter 10 « Je T’aime Ô MAMAN »

17-  Espace vide : Réciter le « Gloire au PERE… »

18-  Continuer de la même manière pour le 3eme et le 4eme mystère en récitant les prières comme aux numéros 14, 15, 16 et 17

19-  Pour le 5eme mystère, réciter les prières comme aux numéros 14, 15, 16 et après le 10eme « Je T’aime Ô MAMAN », réciter en plus toutes les autres invocations[24] comme à l’introduction. Puis, lire la Prière « Debout la Mère douloureuse »[25] suivie d’un cantique, si ce sont les mystères douloureux que l’on a médités. Enfin, réciter la prière finale du Chapelet. Cette prière finale varie suivant que l’on a médité les mystères Joyeux (naissance), Lumineux (Vie), Douloureux (Mort) ou Glorieux (Résurrection)[26].

20-  Espace vide : conclure avec le « Gloire au PERE…. »

21-  A la fin du Chapelet, sur la médaille (l’ovale ou le Cœur) : baiser la TRINITE sur les deux faces

 

Page2chapelet

 


[23] Je T’aime Ô victorieuse Sainte Croix… jusqu’à je T’aime ô toute la Cour céleste

[24] Je T’aime Ô victorieuse Sainte Croix… jusqu’à je T’aime ô toute la Cour céleste

[25]  « Debout la MERE douloureuse près de la Croix était en larmes devant son FILS suspendu. Dans son âme qui gémissait, toute brisée, endolorie, le glaive était enfoncé. Qu’Elle était triste et affligée, la MERE entre toute bénie, la MERE du FILS unique ! Qu’Elle avait mal, qu’Elle souffrait, la tendre MERE, en contemplant son divin FILS tourmenté ! Quel est celui qui sans pleurer pourrait voir la MERE du CHRIST dans un supplice pareil ? Qui pourrait sans souffrir comme Elle contempler la MERE du CHRIST douloureuse avec son FILS ? Pour les péchés de tout son peuple, Elle Le vit dans ses tourments, subissant les coups de fouet. Elle vit son enfant très cher mourir dans la désolation alors qu’Il rendait l’esprit. Daigne, Ô MERE, source d’Amour, me faire éprouver Tes souffrances pour que je pleure avec Toi. Fais qu’en mon cœur brûle un grand feu pour mieux aimer le CHRIST mon DIEU et que je puisse lui plaire. Ô Sainte MERE, daigne donc graver les plaies du Crucifié profondément dans mon cœur. Ton enfant n’était que blessures, Lui qui daigna souffrir pour moi, donne-moi part à ses peines. Qu’en bon Fils, je pleure avec Toi, qu’avec le CHRIST en Croix, je souffre chacun des jours de ma vie ! Etre  avec Toi près de la Croix et ne faire qu’un avec Toi, c’est le vœu de ma douleur. Vierge bénie entre les Vierges, pour moi ne sois pas trop sévère et fais que je souffre avec Toi. Que je porte la mort du CHRIST,  qu’à Sa passion je sois uni, que je médite Ses plaies ! Que de Ses plaies je sois blessé, que je m’enivre de la Croix et du sang de Ton enfant ! Pour ne pas brûler dans les flammes, prends ma défense, Vierge MARIE, au grand jour du jugement. CHRIST, quand je partirai d’ici, fais que j’obtienne par Ta MERE la palme de la victoire. Au moment où mon corps mourra, fais qu’à mon âme soit donnée la gloire du Paradis. » (Jacques de Todi, XIIIème)

[26] Pour les mystères Joyeux, réciter cette prière finale : « Seigneur DIEU, Ton FILS unique nous a acquis par Sa Naissance, le bienfait du salut éternel. A nous qui honorons ces mystères Joyeux par le Très Saint Chapelet de la Bienheureuse Vierge MARIE, accorde la grâce d’imiter ce qu’ils renferment et d’obtenir ce qu’ils promettent. Par Jésus, le Christ notre Amour, notre Seigneur, notre Sauveur et notre Ami ». Amen.

Pour les mystères Lumineux, réciter cette prière finale : « Seigneur DIEU, Ton FILS unique nous a acquis par  Sa Vie, le bienfait du salut éternel. A nous qui honorons ces mystères lumineux par le Très Saint Chapelet de la Bienheureuse Vierge MARIE, accorde la grâce d’imiter ce qu’ils renferment et d’obtenir ce qu’ils promettent. Par Jésus, le CHRIST, notre Amour, notre Seigneur, notre Sauveur et notre Ami ». Amen.

Pour les mystères Douloureux, réciter cette prière finale : « Seigneur DIEU, Ton FILS unique nous a acquis par Sa Mort, le bienfait du salut éternel. A nous qui honorons ces mystères Douloureux par le Très Saint Chapelet de la Bienheureuse Vierge MARIE, accorde la grâce d’imiter ce qu’ils renferment et d’obtenir ce qu’ils promettent. Par Jésus, le CHRIST notre Amour, notre Seigneur, notre Sauveur et notre Ami ». Amen.

Pour les mystères Glorieux, réciter cette prière finale : « Seigneur DIEU, Ton FILS unique nous a acquis par Sa Résurrection, le bienfait du salut éternel. A nous qui honorons ces mystères Glorieux par le Très Saint Chapelet de la Bienheureuse Vierge MARIE, accorde la grâce d’imiter ce qu’ils renferment et d’obtenir ce qu’ils promettent. Par Jésus, le CHRIST notre Amour, notre Seigneur, notre Sauveur et notre Ami ». Amen.

 

La nouvelle manière de réciter le Rosaire

Le Rosaire quant à lui, tire son nom du latin ecclésiastique rosarium qui désigne la guirlande de roses dont les représentations de la Sainte Vierge sont couronnées. A l'origine, il est une forme de dévotion mariale qui consiste à réciter trois Chapelets, composés chacun de cinq dizaines de grains. Depuis le pontificat de Jean Paul II, un quatrième Chapelet a été ajouté, portant le total à vingt dizaines. (Mystères Lumineux).

Le Pape a expliqué dans sa lettre apostolique «Rosarium Virginis Mariae» que "chaque mystère du Chapelet, bien médité, met en lumière le mystère de l'homme. En même temps, il devient naturel d'apporter à cette rencontre avec la sainte humanité du Rédempteur les nombreux problèmes, préoccupations, labeurs et projets qui marquent notre vie. « Décharge ton fardeau sur le Seigneur: il prendra soin de toi » (Ps 55, 23). Méditer le Rosaire consiste à confier nos fardeaux aux Cœurs miséricordieux du Christ et de sa Mère".

Comment réciter le Rosaire en intégrant ces révélations ? Deux cas d’espèce peuvent se présenter :

  •  Si l’on possède un Rosaire :

-          Réciter les prières de l’introduction, des 1er et 2e mystères  comme aux numéros 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17 ci-dessus.

-          Pour les 3e, 4e, 5e mystères du 1e premier Chapelet et tous les mystères des autres Chapelets, réciter les prières comme aux numéros 14, 15, 16, 17.

-          Pour les mystères douloureux, lire à la fin du Chapelet et avant le « gloire au PERE… », la prière : « Debout la Mère douloureuse»[27], suivie d’un cantique. Ensuite, dire le Gloire au PÈRE...

-           Pour le 5eme mystère du 4e Chapelet, réciter les prières comme aux numéros 14, 15, 16 et après le 10e « Je T’aime Ô MAMAN  », réciter en plus toutes les autres invocations[28] comme à l’introduction, puis réciter la prière finale du Rosaire [30](numéro 19).

-          Conclure avec le « Gloire au PERE…. » sur l’espace vide (numéro 20)

-          A la fin du Rosaire, sur la médaille (l’ovale ou le cœur) : baiser la TRINITE sur les deux faces (numéro 21)

Page3chapelet

  •   Si l’on n’en possède  pas, utiliser le Chapelet ordinaire de la manière suivante :

-          Commencer en récitant les prières comme aux numéros 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18 ci-dessus.

-          Après le 10e « Je T’aime Ô MAMAN  » de la 5dizaine du 1e Chapelet, ne pas réciter les autres invocations (numéro 19 R)

-          Sur l’espace vide, réciter le « Gloire au PERE… », annoncer la 1e dizaine et le 1er mystère du 2e Chapelet (numéro 20 R)

-          réciter le «Je T’aime Ô PAPA » sur la médaille (ne pas la baiser (numéro 21 R)

-          continuer comme aux numéros 9, 12, 13,  14, 15, 16, 17.

-          Reprendre de la même manière pour le 3e et le 4e mystère en récitant comme aux numéros 14, 15, 16, 17.

-          Si l’on a médité les mystères douloureux, lire à la fin du Chapelet et avant le « gloire au PERE… », la prière « Debout la Mère douloureuse»[31], suivie d’un cantique.

-          Après le 10e « Je T’aime Ô MAMAN  » du 5e mystère du 4e Chapelet, réciter  toutes les autres invocations[32] comme à l’introduction. Réciter ensuite la prière finale du Rosaire (numéro 19)

-          Conclure avec le « Gloire au PERE…. » (numéro 20)

-          A la fin du Rosaire, sur la médaille (l’ovale ou le cœur) : baiser la TRINITE sur les deux faces (numéro 21)

Page4chapelet

 


[27] Voir la prière  en note de bas de page numéro 25

[28] Je T’aime Ô Victorieuse Sainte Croix… jusqu’à je T’aime ô toute la Cour Céleste

[29] Voir la prière en note de bas de page numéro 25

[30] « Seigneur DIEU, Ton Fils unique nous a acquis par Sa naissance, Sa vie, Sa mort et Sa résurrection, le bienfait du salut éternel. A nous qui honorons ces mystères par le Très Saint Rosaire de la Bienheureuse Vierge MARIE, accorde la grâce d’imiter ce qu’ils renferment et d’obtenir ce qu’ils promettent. Par Jésus le Christ notre Amour, noter Seigneur, notre Sauveur et notre Ami ». Amen.

[31] Voir la prière en note de page numéro 25

[32](Je T’aime Ô Victorieuse Sainte Croix… jusqu’à je T’aime ô toute la Cour Céleste

 

Pour terminer sur le sujet, nous vous présentons ci-après dans un tableau l’ordre de méditation des différents mystères pendant la récitation du Rosaire.  Il reste entendu qu’il est possible de faire des Rosaires spéciaux en méditant la même série de mystères pour les 4 Chapelets

Rosaire mysteres 1

Toutefois, il est possible de faire des Rosaires spéciaux en méditant la même série de mystères pour les 4 Chapelets. Par exemple, on peut choisir de ne méditer que les mystères douloureux ou les mystères glorieux etc.

 

4- La pratique du tournage du Très Saint Rosaire à Stella Matutina - Cameroun

Dans notre milieu, la récitation du Très Saint ROSAIRE s’accompagne du tournage des images sacrées et des objets de piété.

Ainsi à l’introduction, après les 3 « Je T’aime Ô MAMAN » suivis des autres invocations et du Gloire au PERE et au FILS et au SAINT-ESPRIT, on tourne l’Image de l’ESPRIT- SAINT.

Après le dernier « Je T’aime Ô MAMAN » de la 5e dizaine des premiers Mystères suivis des autres invocations, on tourne l’Image du SACRE-CŒUR.

Après le dernier « Je T’aime Ô MAMAN » de la 5e dizaine des deuxièmes Mystères suivis du Gloire au PERE et au FILS et au SAINT-ESPRIT, on tourne la Sainte CROIX.

 Après le dernier « Je T’aime Ô MAMAN » de la 5e dizaine des troisièmes Mystères suivis du Gloire au PERE et au FILS et au SAINT-ESPRIT, on tourne le Saint DRAPEAU UNIVERSEL du DIEU Vivant et Agissant[34].

Après le dernier « Je T’aime Ô MAMAN » de la 5e dizaine des quatrièmes Mystères suivis du Gloire au PERE et au FILS et au SAINT-ESPRIT, on tourne le Saint SCEAU du DIEU Vivant et Agissant[35].

Le Rosaire ou le Très Saint Rosaire est tourné après la prière finale suivie du Gloire au PERE et au FILS et au SAINT-ESPRIT. Ce rituel est accompagné par l’exécution du cantique « Par l’ave Maria » que nous avons évoqué à l’introduction de cet article.

 


[34] Le Saint DRAPEAU UNIVERSEL du DIEU Vivant et Agissant est affiché à la page d’accueil du site stella-matutina-cameroun.com. L’historique de sa révélation sera oublié en temps opportun

[35] Le Saint SCEAU du DIEU Vivant et Agissant peut être aussi consulté sur le portail du site stella-matutina-cameroun.com

 

Nous présentons ci-après le déroulement et les gestes à accomplir :

- Après s’être  prosterné, bénir le Très Saint Rosaire en récitant la prière habituelle : « Au commencement était l’Amour… »[36].

- Baiser la Sainte Croix sur les deux faces et Baiser la TRINITE sur les deux faces

- Tenir le Très Saint Rosaire avec la main droite au niveau de la médaille et se mettre debout.

- Lever la main et le tourner 10 fois dans le sens contraire des aiguilles de la montre en pivotant, à raison de 2 fois à chaque point cardinal et 2 fois à la fin quand on retourne à  la position initiale. Par exemple si l’on commence à tourner le Saint Rosaire en se plaçant vers le Nord, on tournera ainsi : 2 fois au Nord, 2 fois à l’Ouest, 2 fois au Sud, 2 fois à l’Est et 2 fois au Nord, soit au total 10 fois pour la séance.

- Pendant que la main droite fait ce geste, la main gauche manifeste la TRINITE[37]

- Les pieds sont placés de manière à former alternativement :

Le Triangle du PERE[38] 

et le Triangle du FILS[39]          

en commençant par le Triangle du PERE.

Ainsi dans l’exemple cité plus haut, on formera le Triangle du PERE au Nord, le Triangle du FILS à l’Ouest, le Triangle du PERE au Sud, le Triangle du FILS à l’Est et le Triangle du PERE au Nord au retour à la position initiale.

Pendant qu’on tourne le Saint Rosaire, les participants qui se trouvent au point cardinal correspondant font chacun au passage le signe de Croix sur soi et en soi.

- A la fin de ce tournage, baiser la Sainte Croix sur les deux faces et baiser la TRINITE sur les deux faces.

Ceux qui ne possèdent pas un Rosaire matériel peuvent tourner le Chapelet en lieu et place du Rosaire.

Pour les autres images et objet sacrés (Image de l’ESPRIT- SAINT, Image du SACRE-CŒUR, Sainte CROIX, Saint DRAPEAU UNIVERSEL du DIEU Vivant et Agissant, Saint SCEAU du DIEU Vivant et Agissant), on procède de la manière suivante :

 - bénir l’image ou  l’objet sacré à genoux – le baiser - se lever - le soulever, - le tourner en se plaçant successivement aux quatre points cardinaux, -revenir à la position initiale, soit en tout 5 positions - Pendant cette rotation, Les pieds doivent former alternativement le triangle du PERE et le Triangle du FILS, -  A la fin  du tournage, baiser à nouveau l’image ou  l’objet sacré et le replacer sur l’oratoire.

Pour le cas spécifique du tournage de la Sainte Croix, celui qui accomplit le travail présente d’abord la face douloureuse en adoptant les 5 positions. Puis il fait la même chose avec la face glorieuse, soit au total 10 présentations. Pendant qu’on tourne la Sainte Croix, les participants qui se trouvent au point cardinal correspondant font chacun au passage le signe de Croix sur soi et en soi.

Pour le cas du tournage du Saint DRAPEAU UNIVERSEL du DIEU vivant et Agissant, celui qui accomplit le travail fait osciller ce Saint DRAPEAU UNIVERSEL de sa gauche vers sa droite à chaque point cardinal et à la fin quand il revient à la position initiale, soit au total 10 mouvements oscillatoires. Pendant qu’on tourne le Saint DRAPEAU UNIVERSEL du DIEU vivant et Agissant, les participants qui se trouvent au point cardinal correspondant font chacun au passage le signe de Croix sur soi et en soi.

Le tournage du Saint SCEAU du DIEU Vivant et Agissant a aussi sa particularité. Il se fait aux 5 positions pour présenter le Saint SCEAU d’abord au Ciel, ensuite aux 5 positions pour le présenter entre le Ciel et la Terre et enfin aux 5 positions pour le présenter sur la terre et dans les abîmes, Soit au total 15 fois. Pendant qu’on tourne le Saint SCEAU du DIEU Vivant et Agissant, les participants qui se trouvent au point cardinal correspondant font chacun au passage le signe de Croix sur soi et en soi.

Le tournage de chaque image ou objet sacré s’accompagne de l’exécution d’un cantique dédié[40].

 


[37] Cette position a été déjà décrite et schématisée dans ce site. http://www.stella-matutina-cameroun.com/medias/files/position

[38] Le Triangle du PERE se forme en faisant toucher les pieds au niveau des deux gros orteils, pendant que les talons sont maintenus séparés et le plus distant possible

[39] Le Triangle du FILS se forme en faisant toucher les pieds par les talons, pendant qu’au niveau des doigts, les deux pieds sont maintenus séparés et le plus distant possible.

[40] Pour le tournage de l’Image de l’ESPRIT- SAINT, on chante le cantique : Merci (bis) ESPRIT SAINT, dans mon Cœur Tu attises Ton Amour  (bis), Merci (bis) ESPRIT SAINT, Tu me redonnes la joie de chanter.

Pour le tournage de l’Image du SACRE-CŒUR, on chante le cantique : Merci (bis) SEIGNEUR, dans mon Cœur Tu attises Ton Amour  (bis) Merci (bis) SEIGNEUR,  Tu me redonnes la joie de chanter.

 Pour le tournage de l’Image de la Sainte CROIX, on chante le refrain du cantique « Ô croix qui flottes sur le monde…: » à savoir : « Victoire Tu règneras, Ô Croix Tu nous as sauvé »,  pour la présentation de la face douloureuse. Et pour la présentation de la face glorieuse : « Rassemble tous nos frères à l’ombre de Tes grands bras, par Toi DIEU notre PERE au Ciel nous accueilleras ».    

Pour le tournage du Saint DRAPEAU UNIVERSEL du DIEU Vivant et Agissant, on chante le refrain du cantique : « Vive DIEU »

Pour le tournage du Saint SCEAU du DIEU Vivant et Agissant, on chante les 3 refrains suivants : 1.Tout vient de Toi, Ô PERE très bon, nous T’offrons les merveilles de Ton Amour  2. DIEU a fait Merveilles pour toi et pour moi, DIEU a fait merveilles, Alléluia 3. Merci (bis) SEIGNEUR, dans mon Cœur Tu attises Ton Amour  (bis) Merci (bis) SEIGNEUR, Tu me redonnes la joie de chanter. A

Conclusion

Permettez nous pour terminer de réitérer ce conseil du Ciel prodigué au début de cet article : il faut prier, il faut beaucoup prier, il faut bien prier (prière sincère).

C’est dans cet esprit que Saint Louis-MARIE Grignion de Montfort[41], met en garde contre 2 fautes ordinaires auxquelles sont exposés tous ceux qui disent le Chapelet ou le Rosaire.   

« La première faute ordinaire, c'est de ne prendre aucune intention en disant leur Chapelet, en sorte que, si vous leur demandiez pourquoi ils disent leur Chapelet, ils ne sauraient vous répondre. C'est pourquoi ayez toujours en vue, en récitant votre Rosaire, quelques grâces à demander, quelque vertu à imiter, ou quelque péché à détruire. »

Ainsi, pour bien réciter le Chapelet, il convient d’avoir une intention de prière

 « La seconde faute qu'on commet ordinairement en récitant le saint Rosaire, c'est de n'avoir point d'autre intention, en le commençant, que de l'avoir bientôt fini. Cela vient de ce qu'on regarde le Rosaire comme une chose onéreuse, qui pèse bien fort sur les épaules lorsqu'on ne l'a pas dit, surtout quand on s'en est fait un principe de conscience, ou quand on l'a reçu par pénitence et comme malgré soi. »

La deuxième attitude recommandée est d’éviter la précipitation. Ici, Il est conseillé de dire posément les prières au lieu de les réciter à la hâte sans réfléchir, ni s’arrêter.

 

Fait à Yaoundé en l’an 2018, le dimanche 27  du mois de mai.

Fête de la Très SAINTE TRINITE et Fête des Mères
www.stella-matutina-cameroun.com

 

 


[41] Dans son livre « Le Secret Admirable du Très Saint Rosaire »

Date de dernière mise à jour : 12/11/2018