10 décembre 2007 - Message de NSSJC

Message de notre Seigneur et Sauveur JESUS-CHRIST du lundi 10 decembre 2007

Mes amis bien-aimés

Soyez encore bénis car vous êtes dignes d’être bénis. Bonne  fête également et bonsoir mes très chers enfants.

Ce que vient de vous dire notre très Sainte MERE, c’est pour que vous puissiez détruire complètement cet esprit de peur qui continue de temps en temps de jouer en vous.

Mes très chers amis, après l’innocence, qu’est-ce que vous pouvez découvrir ou retrouver ? Votre état premier, votre état d’immaculé qui est synonyme de pureté, de sainteté. Redevenez donc saints comme votre PERE qui vous a créés est saint. Ne vous apitoyez plus sur votre état de pécheur. Le PERE, notre PERE Créateur, en vous ayant sanctionné à travers vos premiers parents, c’était par amour, afin que vous puissiez prendre conscience de l’acte posé. Cette prise de conscience qui devait vous permettre la guerre contre soi même. Mais comme les voies, les pensées de notre PERE n’étaient pas les mêmes que les vôtres, vous vous êtes sentis rejetés, abandonnés et vous avez pris des voies sans issues. La sentence de l’innocence  a été faite au même moment que la sanction. La preuve en est que notre PERE M’a envoyé pour que vous soyez non seulement sauvés, mais également pour vous réhabiliter, pour que vous puissiez prendre conscience que vous êtes toujours aimés par Lui ; et que votre état de pureté est toujours présent en chacun.

Mes chers amis, nous sommes encore dans les temps de l’Immaculée Conception. Pour cela donc, permettez que Je puisse venir M’incarner et naître en chacun de vous. Vous êtes l’âme de Mon âme. Je suis l’âme de vos âmes. Que cette rencontre entre vous et Moi soit maintenant dans la pureté, dans la sainteté avec toute la sincérité et ainsi, l’Amour que Je suis et l’Amour que vous êtes, nous redeviendrons véritablement UN

Cantique: J’ai l’assurance de mon salut

Aurevoir Mes amis bien-aimés