Créer un site internet

31 mai 2002

Message de NTSM du Vendredi 31 mai 2002

 

Mes chers enfants, ne soyez pas surpris de Ma manifestation. Vous devriez vous attendre à cela. Le 1er mai, Je vous avais souhaité de passer dans la paix, dans la joie, ce mois qui M’est consacré. Durant tout le mois, J’ai été avec vous. Je suis toujours avec vous ; et aujourd’hui que vous clôturez ce mois, vous devriez donc vous attendre à ce que Je vous parle. Je ne pouvais pas ne pas me faire entendre.

            Mes enfants, vous prenez beaucoup de peine. Vous vous rassemblez et ceci en respectant le programme établi par le Ciel. Etant donné que vous faites ce que le Ciel vous a recommandé, c’est la raison pour laquelle Je vous parle à travers Notre fille pour encore vous signifier que Je suis contente de vous. Sachez et retenez que c’est une grâce exceptionnelle. Vous savez, lorsqu’une maman est fière de son enfant ou de ses enfants, elle sait lui ou leur être reconnaissante.

Votre Frère vous a posé la question le jour de la fête des mères si vous M’aviez souhaité une bonne fête des mères. Vous avez répondu négativement  et la spontanéité avec laquelle vous avez réagi en Me souhaitant bonne fête maman, Je voudrais maintenant de vive voix vous dire merci Mes enfants. Vous Nous êtes chers sachez-le et inscrivez-le dans vos cœurs.

            Le travail est intense, très intense. Il vous a été dit que le combat est serré, qu’il n’y a plus de temps à perdre. Cela peut bien se vérifier à travers les devoirs que votre Frère, Mon FIILS, vous donne. Vous avez dû vous rendre compte que Lui-même fait ces mêmes devoirs pour vous. Il vous a été demandé d’être disponibles et cette grâce vous a été accordée ; ça traîne au niveau de la pratique. Faites l’effort de suivre le rythme qui vous est demandé. Il n’y a plus de temps à perdre. Lorsque le Ciel vous fait savoir qu’Il compte sur vous, ne traînez plus le pas.

Mes enfants, vous M’appelez votre MERE conseillère. Ce soir, Je vous donne encore des conseils. Accrochez- vous, n’ayez pas peur. La Sainte TRINITE et Moi-même, Nous vous remercions. Pouvez-vous vous imaginer cela ; le Créateur dit merci à sa créature ? Vous voyez cet Amour (grand A) qui va de surprises en surprises.

Mes chers enfants, Je suis votre MAMAN. Je vous donne des conseils. Faites donc l’effort de les observer. Continuez la marche. Vous allez mal dans votre chair, Je le sais. Comprenez que la purification continue, dans ce sens que Nous sommes en train de détruire, d’ôter, de vous débarrasser  de ce qui nuit à vos corps. C’est une manière pour vous de vivre la passion. Calmez-vous, acceptez cela. C’est pour votre bien.

Mes chers enfants, votre Frère ne vous dira rien ce soir, Il vous donne son sourire. Je vous embrasse, je vous aime et Je vous demande de continuer de prier avec foi, confiance, espérance. Aurevoir Mes enfants.